RMC

Bus scolaire, soignants, pompiers... Les conséquences de la pénurie de carburants

Les files d'attente dans les stations-service ne vont pas disparaître tout de suite. Les syndicats de TotalEnergies ont annoncé lundi soir que le mouvement de grève va se poursuivre ce mardi, et même être étendu. Une grève qui commence à avoir des conséquences importantes dans de nombreux secteurs.

La grève se poursuit ce mardi chez TotalEnergies. Le mouvement va même être étendu à une quinzaine de stations-service autoroutières, ont précisé des sources syndicales. La situation est toujours tendue dans les Hauts-de-France. Pour les cars scolaires, sur les 3.250 trajets quotidiens, environ 160 ne pourront pas être effectués selon le vice-président de la région.

La fédération nationale des transports de voyageurs s'inquiète. Plusieurs réseaux de bus en Île-de-France pourraient aussi être à l'arrêt si aucune solution de ravitaillement n'est trouvée. Du coup, certaines sociétés comme Flixbus demandent à figurer parmi les entreprises prioritaires pour faire le plein.

Un accès prioritaire pour les pompiers?

En dehors des transports, les conséquences se font ressentir dans les hôpitaux par exemple. Dans les Bouches-du-Rhône, le syndicat Sud-Santé 13 a lancé un appel pour déclencher le plan blanc afin de mobiliser des moyens humains et matériels supplémentaires. Car les soignants, aides-soignants, infirmiers ou encore les médecins peinent à se rendre sur leur lieu de travail.

Même problème pour les pompiers de la métropole de Lyon et du Rhône. Ils demandent donc un accès prioritaire aux stations-service pour leur voiture personnelle.

Léna Marjak avec Guillaume Descours