RMC

Cantines, règles de vie scolaire, mixité: ces exemples quotidiens d'atteinte à la laïcité à l'école

Jean-Pierre Obin vient de rendre un rapport sur la laïcité intitulé: "La formation des personnels de l'EN à la laïcité et aux valeurs de la République."

Huit mois après le meurtre du professeur Samuel Paty, Jean-Michel Blanquer a annoncé hier un plan de formation à la laïcité sur quatre ans pour tous les enseignants dès la rentrée prochaine.

>> A LIRE AUSSI - Laïcité à l'école: ce que contient le rapport repris par Jean-Michel Blanquer

Le ministère de l'Éducation nationale suit avec cette décision les préconisations d'un rapport de l'ex-inspecteur général de l'Education Jean-Pierre Obin rendu le 18 mai dernier. Dans son rapport, Jean-Pierre Obin note que les atteintes à la laïcité interviennent dès l’école primaire.

“J’ai rencontré une directrice d’école dans un quartier disons mixte, assez populaire, de la banlieue parisienne qui m’a dit, ‘moi, personnellement, c’est deux fois par semaine que j’ai des parents vindicatifs, hostiles, qui viennent me trouver pour manifester leur mécontentement’, explique-t-il au micro de RMC ce mardi.

La religion au centre des débats

Il explique qu’ils viennent principalement protester avec contre des choses qui touchent à la laïcité. 

“C’est très souvent concernant la religion, ça peut être sur la cantine, sur les règles de vie scolaire, ça peut être parce qu’on ne veut pas participer à des cours de musique, ou chanter en classe, ou même faire dessiner un personnage, ce sont des causes qui sont très diverses”, assure-t-il.

Il précise que ça peut également être le cas lorsque les garçons et les filles jouent ensemble, ou encore dans le cas de donner la main à la maîtresse quand on est un garçon et inversement pour une petite fille. 

La rédaction de RMC