RMC

Chasseur "ébloui": "On va lui retirer son permis", assure le patron des chasseurs Willy Schraen

Le chasseur qui a reconnu avoir blessé une femme et ses deux enfants, dimanche dernier dans le Rhône, en assurant avoir été ébloui par le soleil, pourrait se voir retirer son permis de chasse selon Willy Schraen, le président de la fédération des chasseurs.

Une femme de 33 ans et ses deux enfants de 8 et 10 ans ont été blessés, dimanche dernier dans le Rhône, après avoir été touché par le tir d'un chasseur. Atteintes au niveau des jambes, les victimes ont été prises en charge par les pompiers avant d'être transférées à l'hôpital. Elles étaient toujours hospitalisées mardi mais leur pronostic vital n'était pas engagé.

Le chasseur incriminé a été placé en garde à vue avant d'être relaché. Aux gendarmes, il a indiqué avoir été "ébloui par le soleil". "J'ai été ébloui par le soleil. Autrement, s'il n'y avait pas eu de soleil, ce n'était pas un problème", a-t-il abondé au micro de BFMTV tout en estimant ne pas avoir fait d'erreurs.

"J'étais sur la route puis j'étais dans la vigne, puisque je ne pouvais pas rester sur la route. J'attendais qu'un lièvre arrive. J'ai tiré", avait-il expliqué à France 3.

"Il n'a pas respecté la règle"

Une justification qui n'a pas du tout plu à Willy Schraen, le président de la fédération nationale des chasseurs de France. "Il n’y a pas d’excuses. Il y a des accidents, il y a des règles. Si les règles sont appliquées, il n’y a pas d’accident", a-t-il lancé ce mercredi sur le plateau des "Grandes Gueules".

"La personne qui dit qu’elle a été éblouie, ce n’est pas une réponse parce qu’il tire vers une route et on n’a pas le droit de tirer en direction des routes à moins de 150 mètres. C’est la règle, il n’a pas respecté la règle. Nous, on va lui retirer son permis", a annoncé Willy Schraen sur RMC et RMC Story. Pour lui, le chasseur de 81 ans "n’a pas bien conscience de la gravité de son geste".

La saison passée, l'Office français de la biodiversité (OFB) a recensé 90 accidents, un chiffre en augmentation, dont huit mortels. "Parmi ces derniers, deux ont concerné des victimes non-chasseurs", assure l'OFB.

G.D.