RMC

Collège: faut-il supprimer les devoirs à la maison?

A partir de ce lundi, les collégiens qui le souhaitent pourront bénéficier de 4 heures hebdomadaires de soutien scolaire gratuit. Objectif: réduire les inégalités entre les élèves. A terme, faudrait-il supprimer les devoirs à la maison au collège?

Dans un entretien publié ce dimanche par 20 Minutes, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé la mise en place d'une aide aux devoirs appelée "Devoirs faits" pour les collégiens. Le but? "Lutter contre les inégalités", a déclaré le ministre. "Environ 25% des collégiens pourront en bénéficier, mais cela pourrait monter à 35% des élèves lorsque le dispositif sera mieux connu des collégiens et de leurs familles", estime Jean-Michel Blanquer.

Pour parvenir à ces objectifs, 220 millions d'euros sont mis sur la table, destinés à financer ce dispositif pour les collégiens en 2018. Professeurs volontaires, assistants d'éducation et associations seront mobilisés. S'y ajoutent 7.000 jeunes en service civique. Objectif: 10.000. Cette aide aux devoirs sera étendue l'an prochain au primaire.

A l'école primaire, les devoirs sont théoriquement interdits. Faudrait-il aussi supprimer les devoirs au collège?

> Stéphane Crochet, secrétaire général du syndicat UNSA, estime qu'il faut revoir le système des devoirs à la maison:

"C'est absolument important de se préoccuper du travail personnel des élèves qui est aujourd'hui un facteur d'accroissement des inégalités sociales. Evidemment quand on renvoie le travail personnel et les devoirs à la maison, certains enfants ont une famille disponible et d'autres enfants n'ont pas de parents disponibles ou pas de parents en capacité de donner cette aide. Donc c'est absolument nécessaire que l'école se préoccupe de l'aide à apporter aux élèves pour leur travail personnel".

> Pour Jean-Rémi Girard, vice-président du SNALC, (syndicat national des lycées et des collèges), il faut maintenir les devoirs à la maison:

"Dans l'expression 'devoirs faits', il y a devoirs et ça rappelle bien que les devoirs font partie de l'école. Pour nous, c'est important qu'il y ait un lien entre les enseignants, les élèves et les parents. Et ce lien peut tout à fait être créé, en partie, par la question des devoirs, c’est-à-dire que ça permet aux parents de s'investir dans la scolarité de leur enfant. Beaucoup de parents souhaitent qu'il y ait des devoirs parce que ça leur permet un peu de savoir ce qu'il se passe. C'est très important qu'il y ait un lien".

Nicolas Traino (avec P.B.)