RMC

Gabriel recalé d'APB: "Je ne sais pas quoi faire l'année prochaine"

RMC
À quelques semaines de la rentrée, près de 5.000 bacheliers sont toujours sans affectation, après avoir prononcé leurs vœux sur la plate-forme APB. Malgré l'obtention d'un bac mention bien, Gabriel a seulement été accepté dans un BTS à trois heures de chez lui.

Gabriel a 17 ans. Titulaire d'un bac pro SEN (systèmes électroniques numériques) obtenu avec mention bien, son septième vœu a bien été accepté, mais l'école en question se trouve trop loin de chez lui.

"Alors que je passais un Bac professionnel SEN (système électro-numérique), j'ai formulé huit vœux via la plate forme admission post-bac (APB) pour intégrer des BTS informatique. Après les deux premières phases d'admission, je n'étais accepté nulle part. Les conseillers de la plate-forme APB m'ont dit de ne pas m’inquiéter, de blinder la liste et de formuler le maximum de vœux possibles.

"J'ai été admissible pour mon septième vœu, à trois heures de chez moi"

Comme j’ai eu le bac mention bien, on me disait qu’il y avait une mesure qui permettait d’avoir une place réservée lors de la troisième phase (le 14 juillet ndlr). Ça concernait ceux qui avaient eu le bac, mention bien ou très bien. Du coup j'ai été admissible pour mon septième vœu, à trois heures de chez moi. Cependant, je ne pourrai pas financer deux années de BTS là-bas. Il faudrait louer un appartement et c’est impossible, pour moi.

"Je continue à les appeler mais ils font la sourde oreille"

L’administration d'APB m’a alors dit d’attendre, m'assurant que certains se désisteraient et que je remonterai dans les listes d’attente où je suis sur d'autres vœux. Depuis, je n'ai aucune nouvelle et ma place sur ces listes n'a pas bougé.

Je continue à les appeler mais ils font la sourde oreille. J’ai l’impression que ce n’est plus leur problème. Quand j'ai vu qu'APB ne marchait pas pour moi, je me suis mis à la recherche d'une alternance mais c’est difficile à trouver. Il faut trouver une entreprise qui veuille bien m'embaucher et cela prend du temps. C’est les vacances et les délais de réponse sont multipliés par 3. J’ai contacté plusieurs entreprises rien ne bouge.

"Je ne sais pas quoi faire l'année prochaine"

Je continue à faire des lettres et à appeler les établissements, mais presque personne ne répond. Un seul établissement m’a répondu: l'administration m'a dit qu'elle était soumise à APB et qu’elle ne ferait pas de sélection hors APB.

Je ne sais pas quoi faire l’année prochaine. Si je n'ai rien, je vais devoir travailler directement sans diplôme supérieur. Ça risque d’être pire l’année prochaine sur APB, il y aura encore plus d’inscrits.

Dans ma classe, certains ont eu leurs vœux, mais d’autres sont dans la même situation que moi. Certains veulent déjà arrêter l’école et ont commencé à travailler.

Propos recueillis par G.D.