RMC

Rentrée scolaire: "On exige des fournitures scolaires à des prix parfois prohibitifs"

Le coût de la rentrée scolaire s'annonce à la hausse, alors que l'ARS (aide à la rentrée scolaire) doit être versée ce jeudi. La confédération syndicale des familles doit dévoiler le chiffre ce mercredi, dans la matinée.

La rentrée scolaire, c'est déjà dans un peu plus de deux semaines. Et elle devrait coûter un peu plus cher cette année, selon la Confédération syndicale des familles, qui va dévoiler le chiffre précis dans la matinée.

Pour certaines familles, ces augmentations compliquent encore un peu plus un quotidien difficile. C'est le cas pour Arminé qui a acheté les fournitures de son fils Vahé pour son entrée au CM1. Cartouches d'encre, stylo plume, cahiers… Si c'est la maman qui a tranché pour la plupart des fournitures, Vahé a choisi son cahier de texte. Et au moment de passer à la caisse, Arminé a trouvé cette fois encore l'addition un peu salée. "C'était cher quand même: 90 euros à peu près. C'est beaucoup quand même".

"On demande trop aux parents"

Ces hausses pénalisent les familles qui sont déjà en difficulté. C'est la position de Hervé-Jean Le Niger, vice-président national de l'association de parents d'élèves FCPE: "On demande trop aux parents. On oublie que beaucoup d'enfants vivent en France sous le seuil de pauvreté. On exige des fournitures scolaires à des prix parfois prohibitifs, avec des listes compliquées exigeantes, oui on arrive à des prix exorbitants pour les familles précarisées".

Pour faire baisser les prix, certaines associations de parents réclament par exemple la baisse de la TVA sur les fournitures scolaires.

Nicolas Ropert (avec P.B.)