RMC

Fillette voilée sur une affiche Erasmus: "C'est éloigné des valeurs de l'UE" pour Marlène Schiappa

Invitée d'"Estelle Midi" sur RMC et RMC Story, la secrétaire d’État chargé de l'Économie sociale et solidaire et de la Vie associative, Marlène Schiappa est revenue sur la polémique de l'affiche du programme Erasmus+ où pose une petite fille voilée. Pour la secrétaire d'État, cette affiche est "éloignée des valeurs de l'Union européenne".

Une affiche du programme Erasmus+ fait polémique. La Commission européenne et le programme d'échanges entre étudiants ont publié la semaine dernière une série d'affiches pour promouvoir les lauréats du prix de l'enseignement innovant de l'Union européenne, l'"European Innovative Teaching Award". Dessus, une petite fille voilée joue avec des tambours. Très vite supprimée, l'affiche n'est pas passée inaperçue auprès d'une partie de l'extrême droite, à l'instar d'Éric Zemmour qui a jugé sur Twitter, la semaine dernière que "l'Union européenne continuait sa propagande islamique avec une fillette".

Une affiche qui continue de faire polémique, une semaine plus tard, d'autant plus dans le contexte des manifestations en Iran après le décès de Masha Amimi, arrêtée pour "un mauvais port du voile". Côté RN, Marine Le Pen ou Jordan Bardella se sont joints aux propos de l'ancien candidat Reconquête à la présidentielle. Nathalie Loiseau, la députée européenne et ancienne ministre des Affaires européennes d'Emmanuel Macron, s'est aussi émue de cette affiche, déclarant que "rien ne va" dans ce visuel.

"On attend de l'Europe un soutien plus clair"

Invitée à réagir sur le sujet dans "Estelle Midi" ce jeudi sur RMC et RMC Story, la secrétaire d’État chargé de l'Économie sociale et solidaire et de la Vie associative de France, Marlène Schiappa, explique avoir "écrit", à l'époque où elle était chargée de l'égalité femmes/hommes dans le gouvernement, "à la commissaire européenne chargée de ce sujet, Helena Dali, avec (son) collègue chargé de l'Europe, Clément Beaune, pour l'interpeller sur cette question".

"On attend de l'Europe un soutien plus clair pour les femmes iraniennes qui manifestent pour être cheveux au vent" explique-t-elle.

Marlène Schiappa dénonce le fait d'avoir choisi une petite fille voilée pour cette affiche: "Le fait de voiler une petite fille, ce ne peut pas être son choix, car c'est une petite fille, c'est un enfant".

"On est éloigné des valeurs de liberté, de laïcité, de droit des femmes prônées par l'Union européenne. Je sais que la ministre de l'Europe Laurence Boone est mobilisée sur ce sujet, pour qu'on avance."

Pour Marlène Schiappa, "l'Europe doit être au rendez-vous pour les Iraniennes et pas seulement".

MM