RMC

Imam expulsé: "Il incarne le séparatisme, l'islam politique" selon Hassen Chalghoumi

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, a annoncé l'expulsion d'un imam du Nord de la France, Hassan Iquiouissen, accusé de "discours haineux à l'encontre des valeurs de la France". Sur RMC, l'imam de Drancy Hassen Chalghoumi salue cette décision.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé l'expulsion à venir d'un imam du Nord de la France, Hassan Iquiouissen, réputé proche des Frères musulmans. Il lui est reproché des appels à la haine et à la violence contre la communauté juive notamment.

Dans un tweet, le ministre de l'Intérieur a expliqué que "ce prédicateur tient depuis des années un discours haineux à l'encontre des valeurs de la France contraire à nos principes de laïcité et d'égalité entre les femmes et les hommes". "Il sera expulsé du territoire français", a déclaré Gérald Darmanin.

Selon les éléments recueillis par la préfecture du Nord pour étayer cette décision, cet imam a continué à tenir des discours "haineux envers les valeurs de la République dont la laïcité" et "l'égalité entre les femmes et les hommes", et à développer "des thèses antisémites", ainsi que d'inciter "à une forme de séparatisme" et d'alimenter "des thèses complotistes autour de l'islamophobie". Un examen de nombreuses vidéos réalisées par l'imam a alimenté le dossier présenté le 22 juin dernier lors de la réunion de la commission départementale d'expulsion réunie en préfecture.

Hassan Iquioussen conteste "avec force"

Sur Facebook, Hassan Iquioussen a réagi à cette notification, contestant "avec force" les propos "discriminatoires voire violents" qui lui sont prêtés.

"Je fais confiance en la justice et à mes conseils afin d'annuler cette procédure d'expulsion", explique-t-il.

Son avocate, maître Lucie Simon, envisage un référé devant le tribunal administratif de Paris et une saisine de la Cour européenne des droits de l'Homme. "La préfecture se base sur des notes blanches, ne rapportant aucun propos récent ni vérifiable, les conférences citées n'ayant pour la plupart pas fait l'objet de captation alors que plus de mille vidéos de lui figurent sur internet" explique-t-elle.

Hassan Iquioussen est connu pour ses nombreuses vidéos publiées sur Youtube et visionnées des dizaines de milliers de fois. Né en France, il avait la nationalité française jusqu'à ce qu'elle lui soit retirée à sa majorité. De nationalité marocaine depuis, il avait alors bénéficié de titres de séjour. Cet imam est proche des Musulmans de France, qui a remplacé l'ancienne Union des organisations islamiques en France.

"Il incarne le séparatisme"

Au micro de RMC, l'imam de Drancy, Hassen Chalghoumi, a salué cette décision, dénonçant Hassan Iquioussen comme "l'un des hommes les plus influents Frères Musulmans en France".

"Il incarne le séparatisme, l'islam politique, la confrontation, l'importation du conflit israélo-palestinien. Malheureusement, ce discours de l'islam politique est incarné dans le personnage d'Hassan Iquioussen."

Hassen Chalghoumi dénonce la présence "de dizaines d'Hassan Iquioussen qui existent, formés par l'IESH, l'Institut de formation des Frères musulmans" et demande: "Quand aura-t-on le courage de libérer l'Islam de l'islamisme?"

MM avec AFP