RMC

Incendies en Gironde: les vacanciers réinvestissent les campings malgré une baisse d'activité

Après les incendies qui ont ravagé la Gironde et notamment la Teste-de-Buch, les touristes reviennent dans les campings. Mais si certains ont maintenu leurs réservations, d'autres ont préféré annuler.

Trois semaines après le début des incendies en Gironde, la vie reprend son cours. Les touristes reviennent doucement dans le bassin d’Arcachon, un défi immense pour les professionnels du Tourisme avec des zones parfois dévastées par les flammes. À la Teste-de-Buch, le camping du Lac avait dû être évacué alors que l'incendie se rapprochait. Aujourd'hui, les vacanciers font peu à peu leur réapparition.

Avec près de 230 autres campeurs, Caroline fait partie des vacanciers à avoir maintenu son séjour.

“On s’est dit est-ce qu’on va annuler ou pas notre road-trip sur cette région-là et puis finalement, on s’est dit non, on y va quand même. J’ai bien appelé avant, tout le monde m’a bien rassurée. Donc on s’est dit, on y va”, indique-t-elle.

Pour Noam, un autre campeur, c’était justement important de maintenir sa réservation en soutien aux professionnels du tourisme de la région. “Nous, on avait réservé avant les incendies et donc par principe, on n’a pas annulé étant donné qu’ils ont rouvert et qu’être fermés pendant 3 semaines ça a un coût. Donc nous, on n'a pas annulé, on est venus quand même”, assure-t-il.

Le camping moins rempli qu'à l'habitude

Même si le camping a été épargné par les flammes, beaucoup d’emplacements sont restés vides, explique le gérant, Jean-Marie. “Cet emplacement ici, qui n’est actuellement pas occupé, mais qui devrait l’être”, regrette-t-il.

Fin juillet, le téléphone de Jean-Marie sonnait beaucoup, mais contrairement aux autres été pour des annulations de réservations.

“Les autres années, on refusait entre 80 et 100 demandes par jour. Là, on n’est pas du tout complets. Je pense qu’aujourd’hui, on est à 80% à peu près. Il manquera quelque chose à la fin de la saison sur le budget qu’on ne va pas boucler. Ça va avoir une incidence forte pour nous”, appuie-t-il.

Pour sauver la saison 2022, le Syndicat Intercommunal du Bassin d'Arcachon a investi 100.000 euros dans un large plan de relance du tourisme.

Siam Spencer avec Guillaume Descours