RMC

À l'école, l'absentéisme des professeurs explose et le Covid n'est pas le seul responsable

A l'école, l'absentéisme des professeurs explose. Et le Covid-19 n'est pas l'unique responsable. Le métier n'attire plus.

Chez Marie, l’îlot de cuisine sert de bureau pour télétravailler… Mais aussi d’espace de jeu pour son fils de 4 ans: "Les maîtres sont soit absents pour Covid-19, soit pour maladie mais on n'a personne qui ne les remplace, donc il n'y a pas école".

Comme vendredi, l’école l’a prévenu au dernier moment ce lundi. Elle doit donc jongler entre les dossiers et les jouets: "On lui donne des activités manuelles ou malheureusement on le met devant les écrans. Sinon on appelle les grands-parents".

"Quand on voit le salaire d'un enseignant, non ça ne fait pas rêver"

Une situation loin d’être isolée dans l’Ain. Selon Emilie Assié, co-secrétaire départemental du Syndicat national unitaire des Instituteurs, le nombre de journées d’absence non remplacées a explosé depuis 2016: "On en avait 1000 en 2016-2017, 2500 en 2019 et en 2020-2021, un peu moins de 4200 journées non-remplacées".

La crise sanitaire ne serait pas seule responsable de la situation: "On voit des annonces Pôle Emploi fleurir et il n'y a pas de candidat. C'est un métier exigeant et chronophage. Peu veulent le faire. Quand on voit le salaire d'un enseignant, non ça ne fait pas rêver".

Pour pallier aux absences des enseignants, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a bien promis d'embaucher 3300 contractuels et 800 professeurs en liste complémentaires. Mais pour les syndicats, ces embauches ne suffiront pas.

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: l'Etat envisage une aide aux autoentrepreneurs du monde de la nuit, sans ressource depuis la fermeture des discothèques

Vincent Chevalier (avec Guillaume Dussourt)