RMC

“C’est presque un devoir collectif": les plus de 55 ans peuvent désormais se faire vacciner

Pour l'instant ce nouveau public peut bénéficier de deux vaccins: le Jenssen, qui arrive aujourd'hui en France.

Depuis ce lundi matin, les plus de 55 ans peuvent à leur tour se faire vacciner. C'est ce qu'a annoncé dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran, dans le Journal du Dimanche. Les 12 millions de 55-69 ans, sont invités à aller se faire vacciner chez les médecins et les pharmaciens. Jusqu'à présent, seuls ceux souffrant de comorbidités étaient éligibles.

>> A LIRE AUSSI - INFOGRAPHIE: 10 millions de vaccinés en France: où en sont nos voisins européens? 

C'est en faisant le marché hier matin que Laure, 58 ans, a appris qu'elle devenait éligible à la vaccination contre le coronavirus. “Je vais de ce pas appeler mon médecin traitant pour voir quel type de rendez-vous, je peux avoir et dans quel délai", indique-t-elle.

En effet, ça fait longtemps qu'elle attend de recevoir ce vaccin.

“C’est presque un devoir collectif, on doit y aller. Si on veut que l’économie reparte, qu’on retrouve notre vie d’avant, c’est vraiment maintenant, on n’a pas le choix. Moi, j’ai envie de retourner dans des salles de concerts, d’aller boire un café avec un ami. J’ai envie que toute cette vie qu’on avait avant revienne”, appuie-t-elle.

Alors que ce soit une dose d'AstraZeneca ou une autre, peu importe pour Philippe, 62 ans. “Les risques existent de toute façon donc à partir de là, on les accepte, on se fait vacciner et on rend service à tout le monde”, assure-t-il.

Quitte à faire comme Pascal, un boucher de 59 ans, pour se rassurer. “J’irais voir avant mon médecin traitant parce que lui, il me connaît, il sait ce que je dois prendre et ce que je ne dois pas prendre”, explique-t-il.

Peu de stock d'AstraZeneca

Mais il en faudra beaucoup plus pour en convaincre d'autres. Christine, par exemple, 56 ans veut avoir le choix. “Tant que je ne pourrais pas choisir le vaccin que je veux, je ne me ferai pas vacciner. AstraZeneca, merci, mais la pub n’est pas très bonne quand même. Le jour où on va me dire que je peux choisir mon vaccin, là peut-être que je réfléchirais et que j’irais me faire vacciner. Mais je ne suis pas sûre, je ne voudrais pas tomber malade parce que je me suis fait vacciner”, confie-t-elle.

Un discours dont s'indigne le professeur Yves Buisson. Il est épidémiologiste et membre de l'Académie de médecine.

“On ne discute pas et on se fait vacciner. Ce vaccin est très efficace. Il faut bien voir que pour sortir de cette crise, il faut atteindre une couverture vaccinale élevée dans la population, de l’ordre de 80%. Et pour ça, il ne faut pas traîner”, affirme-t-il.

Mais voilà, les plus de 55 ans doivent se faire vacciner en pharmacie ou chez le médecin. Et ils pourraient avoir du mal à avoir un rendez-vous rapidement aujourd'hui explique Stanislas Niox Chateau, le patron du site Doctolib. 

“Il y aura très peu de rendez-vous accessibles, car les doses d’AstraZeneca sont très limitées sur le mois d’avril. Les pharmacies ont des listes d’attente, les médecins aussi donc il y aura très peu de disponibilité sur ce mois”, assure-t-il.

AstraZeneca qui avait annoncé en fin de semaine dernière des retards de livraison ce mois-ci pour toute l'Union européenne.

Martin Bourdin avec Guillaume Descours