RMC

"C'est un coup d'épée dans l'eau": la stratégie de communication via Instagram et TikTok est-elle efficace?

Si les médecins se félicitent de ce coup de pouce dans la campagne de vaccination, les professionnels de la communication sont plus circonspects.

Convaincre les réticents au vaccin, sur TikTok et Instagram, c'est la nouvelle stratégie du gouvernement. Emmanuel Macron a lancé lundi une séquence de questions/réponses sur les réseaux sociaux, pour tenter de persuader les plus jeunes de se vacciner. Vêtu d'un tee-shirt noir le président de la République s'est filmé en mode selfie avant de lire la question d'un internaute: "On me dit que le vaccin n’est pas sur et qu’il n’est pas efficace à 100% et que je peux donc être contaminé".

La réponse est immédiate: "85% des gens hospitalisés ne sont pas vaccinés, le vaccin protège et le virus tue, c'est simple". Le Président martèle son message : la vaccination nous protège et protège l'entourage.

Une campagne de communication saluée par le docteur Edouard Obadia, médecin dans l'Essonne: "Si le président arrive à faire ce que nous médecins n’avons pas forcément pu réussir à faire avec une communication strictement médicale, et bien c'est parfait".

>> A LIRE AUSSI - "Je me disais que j'avais mérité ma liberté": doublement vacciné, il a tout de même été contaminé

Des vidéos pendant toute la semaine

Les vidéos reprennent scrupuleusement les codes des réseaux sociaux, mais l'efficacité est loin d'être assurée explique Amélie Lebreton, cofondatrice de l'agence de communication Coriolink:

"C’est un coup d’épée dans l’eau. Emmanuel Macron ce n’est pas le meilleur émetteur pour faire de la pédagogie. Dans les manifestations, les gens scandent ‘Emmanuel Macron démission’ alors forcément, ce n'est pas d'Emmanuel Macron qu'ils attendent de la pédagogie".

Les principaux intéressés, les plus jeunes, sont partagés. Certains trouvent ça bien évoquant des réponses "plus vraies" que s'il les trouvaient sur internet. "C'est un peu barbant, il doit bien sur choisir ses questions", juge une jeune francilienne. "Ça ne me touche pas plus que ça", assure une autre: "Il faut que je tombe dessus par hasard", conclu-t-elle au micro de RMC.

Selon l'Elysée, le président de la République doit publier ces vidéos tout au long de la semaine. En attendant le prochain épisode, la vaccination continue son chemin: on recensait au 2 août, 42.895.720 de personnes ayant reçu une 1ère injection de vaccin et 35.738.643 personnes bénéficiant d'un schéma vaccinal complet.

>> A LIRE AUSSI - "J'ai peur d'être un cobaye": les manifestations contre le pass sanitaire s'étoffent chaque semaine

Romain Cluzel (avec Guillaume Dussourt)