RMC

"Il est de votre entière responsabilité de faire cesser cela": un collectif de familles interpelle Emmanuel Macron sur la situation dans les Ehpad

RMC
INFORMATION RMC - Dans une lettre ouverte, le collectif "Ehpad famille 42" demande au président de la République d'alléger les mesures pour les résidents et leurs familles.

Alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé vendredi dernier que “quasiment 100% des résidents en Ehpad” ont reçu au moins une dose du vaccin contre le coronavirus, la situation à l’intérieur des Ehpad est loin d’être revenue à la normale.

C’est pour cette raison qu’un collectif de familles de résident en Ehpad a adressé ce mardi une lettre ouverte au président de la République Emmanuel Macron et au Premier ministre Jean Castex. “À ce jour, il n’y a toujours pas de retour à la normale en Ehpad malgré la vaccination maximale des résidents, nos parents”, écrivent-ils.

Dans l'Ehpad, où réside le père de Danièle, tous les résidents sont vaccinés contre le covid, et pourtant. “Il n’y a eu aucun assouplissement réel”. Pour les visites, c'est 45 minutes pas plus, dans des box au milieu du réfectoire. “Les chambres sont toujours accessibles" dénonce-t-elle.
Après plus d'un an d'enfermement, Danièle le sent, désormais le danger, ça n'est plus le virus. “On veut absolument les préserver du COV, mais par ailleurs, on les tue d’isolement, de détresse et les familles aussi”, regrette-t-elle.

Des isolements après des visites à l'extérieur

La lettre donne plusieurs exemples émanant d’Ehpad de la Loire comme un placement “à l’isolement” pendant sept jours après une sortie en famille ou encore un placement à l’écart de 72 heures en cas de rendez-vous médical d’un résident.

“Je peux voir ma mère derrière un plexiglas dans un espace dédié alors qu’elle est vaccinée. La sortie est possible que si elle est isolée au retour”, décrit-elle. Elle a donc décidé de s'adresser directement au président de la République. 

“Nous vous demandons à ce qu’ils aient au moins cette joie de revoir leurs petits-enfants. Nous vous demandons de libérer les Ehpad car ce n’est pas normal que chaque direction fasse comme elle l’entend”, assure-t-elle.

es mesures "disproportionnées"

Le collectif estime que ces mesures, qui par ailleurs varient en fonction des Ehpad, sont “intolérables”, et “disproportionnées”. “Combien de temps certains de nos parents vont-ils devoir rester enfermés dans l’enceinte de l’Ehpad?”, demandent-ils.

Dans la lettre, le collectif demande la mise en place de mesures qui garantissent une autorisation de sortie sans peine d’isolement ainsi que des visites libres et sans rendez-vous pour les proches. 

Mais la principale difficulté c'est que chaque établissement ses propres règles, et dans certaines structures la prudence reste de mise explique Pascal Champvert , Président de l'association des directeurs au service des personnes âgées.

“Il y a une frilosité, y a une peur, une crainte des procès, de la réaction des familles si jamais il y avait de nouveaux foyers épidémiques”, explique-t-il. 

Ce représentant demande à tous les établissements ayant leurs résidents vaccinés de lever les restrictions de visite

Guillaume Descours