RMC

Le Royaume-Uni continue de vacciner à tour de bras avec AstraZeneca

La population britannique, elle, ne semble pas vraiment s'inquiéter des doutes venus du continent sur le vaccin.

Faut-il continuer à vacciner avec le sérum AstraZeneca contre le coronavirus ? La question ne se pose pas de l'autre côté de l'autre côté de la Manche. Au Royaume-Uni, 11 millions de doses d'AstraZeneca ont déjà été administrées. Aucun effet secondaire grave n'a été détecté. La campagne de vaccination se poursuit.

À la sortie du musée de la Science de Londres, transformé depuis quelques semaines en centre de vaccination, ces Londoniens sont soulagés. Tous ont reçu le même vaccin. Et ce n'est pas vraiment une source d'inquiétude.

“Si l’OMS dit que c’est bon, c’est que ça doit être bon. On va croiser les doigts. De toute façon, je fais quand même attention. On verra bien”, indique cette habitante.

Nicola, elle, retire même de la fierté à avoir reçu une dose du vaccin fabriqué par le laboratoire suédo-britannique. “Je suis vraiment contente de participer à une campagne aussi réussie. Il y a plein de choses qui ne vont pas dans ce pays, mais ça, c’est le truc qu’on fait très bien”, assure-t-elle.

Défendu par le gouvernement

La population semble donc avoir entendu le message du gouvernement. Message répété depuis le début de la semaine par le Premier ministre britannique Boris Johnson.

"Notre régulateur ne voit aucune raison de suspendre la vaccination. Il considère ce vaccin extrêmement efficace pour réduire non seulement les hospitalisations, mais aussi les cas graves et la mortalité”, assure-t-il.

Dans une tribune dans le journal Le Times, mardi, il insiste aussi sur le faible coût et et la distribution plus facile de ce vaccin.

Martin Bourdin avec Guillaume Descours