RMC

Pizzas Buitoni: "C’est une battante", Léna est sortie du coma mais souffre de "déficiences mentales"

Victime d’une grave intoxication alimentaire après avoir mangé une pizza Buitoni, Léna (12 ans) se trouvait dans un état végétatif au printemps dernier. Ses parents donnent de ses nouvelles au micro de RMC.

Que deviennent les enfants victimes des pizzas Buitoni contaminées par la bactérie E. coli? Au printemps, deux enfants sont morts et 55 au total ont été touchés par un syndrome hémolytique et urémique (SHU). "RMC s’engage pour vous", à l’origine des révélations sur l’ampleur et la gravité de ces cas d’intoxication alimentaire, est toujours en contact avec les familles de victimes. Léna, 12 ans, se trouvait dans un état végétatif, après avoir mangé une pizza Buitoni en février. Ses parents, Cédric et Sophie, ne savaient pas s’ils pourraient un jour lui reparler. Depuis, Léna s’est réveillée. Elle est sortie du coma au mois de mai. Elle est dans un centre de réadaptation le jour, chez elle la nuit. Ses parents n’y croyaient plus.

"C’est un miracle, pour nous, confie son papa, Cédric, au micro de RMC. Même les médecins, au départ, ne pensaient pas qu’elle allait s’en sortir. On s’estime très heureux d’avoir pu la récupérer avec nous, qu’on puisse discuter avec elle, même si elle ne comprend pas toujours tout. Au moins, on a notre enfant. Elle marche, elle parle, elle remange. Elle est revenue à la maison, c’est déjà un grand bien."

"C’est une battante, complète son maman, Sophie. On est déjà très fier d’elle et elle, elle peut être très fière d’elle." Mais la bactérie E. coli présente dans la pizza a produit des toxines qui ont atteint son cerveau.

"Elle a des déficiences mentales, beaucoup de pertes de mémoire, explique Cédric. Elle ne reconnait pas tout le monde. Elle a perdu l’équivalent de quatre ans de sa vie. Lorsqu’on lui parle de sa sœur, elle s’en rappelle, mais beaucoup plus petite. Elle ne se rappelle pas ce qu’il s’est passé l’année dernière. Elle est très, très en retard. Son âge mental est entre 8 et 10 ans, maximum."

"On est très, très inquiet pour l’avenir de notre fille"

Léna a encore un long chemin devant elle. "Elle n’est plus du tout la même, confie Sophie. Elle a un caractère qui a énormément changé. On ne la reconnait plus, aujourd’hui. On est très, très inquiet pour l’avenir de notre fille. Petit à petit, on réapprend. Il lui faudra du temps, c’est sûr." "Ça va prendre du temps", c’est ce que nous disent toutes les familles de victimes. Les situations sont parfois très différentes. Pour beaucoup d’enfants, ça va mieux. Ils reprennent petit à petit une vie à peu près normale, même s’ils sont suivis régulièrement par des spécialistes.

Pour d’autres, c’est plus compliqué. Une enfant de 7 ans, par exemple, est sortie du coma, nous indiquent ses parents, mais elle a encore des problèmes au cœur et surtout à une jambe. Les médecins réfléchissent à une amputation…

Quant à l’enquête, là aussi, ça prend du temps. Trop selon les parents et l'avocat Pierre Debuisson, qui représente plusieurs familles de victimes. En mai, une information judiciaire a été ouverte, notamment pour homicide involontaire et blessures involontaires. Des perquisitions ont bien eu lieu à l’usine de Caudry où étaient préparées les pizzas et au siège de Nestlé, qui détient Buitoni, mais il n’y a pas eu d’auditions à ce stade…

Le président du groupe agroalimentaire a lui présenté ses excuses mi-juillet, quatre mois après le début du scandale, et promet un fonds de soutien aux victimes, qu’il va détailler le 1er septembre. Le résultat des analyses réalisées en interne devrait être connu dans les prochaines semaines.

LP avec Joanna Chabas