RMC

Pizzas Buitoni: le lien est confirmé pour les intoxications à la bactérie Escherichia Coli

Les autorités sanitaires ont confirmé ce mercredi le lien entre les pizzas Buitoni et les intoxications alimentaires à la bactérie Escherichia Coli. Deux enfants sont décédés.

Après plusieurs cas graves d'intoxications alimentaires, le lien est officiellement confirmé avec les pizzas Buitoni. "Les analyses épidémiologiques, microbiologiques et de traçabilité ont confirmé un lien entre plusieurs cas et la consommation de pizzas surgelées de la gamme Fraîch’Up de la marque Buitoni contaminées par des bactéries Escherichia coli producteurs de Shiga-toxines", indique Santé Publique France dans un communiqué ce mercredi.

"Au 28 mars 2022, 75 cas sont en cours d'investigation, dont 41 cas de SHU présentant des caractéristiques similaires, ont été identifiés, soit 14 cas de plus par rapport au dernier point de situation du 17 mars. 34 cas supplémentaires sont en cours d’investigation", est-il indiqué.

"Ces 75 cas sont survenus dans 12 régions de France métropolitaine : Hauts-de-France (16 cas), Nouvelle Aquitaine (11 cas), Pays de la Loire (10 cas), Ile-de-France (9 cas), Bretagne (7 cas), Grand Est (5 cas), Auvergne-Rhône-Alpes (4 cas), Centre Val-de-Loire (4 cas), ProvenceAlpes-Côte d’Azur (3 cas), Bourgogne Franche-Comté (2 cas), Normandie (2 cas) et Occitanie (2 cas). Les enfants malades sont âgés de 1 à 18 ans avec un âge médian de 7 ans. Deux enfants sont décédés."

Les autorités demandent aux consommateurs de ne pas consommer et de détruire ces pizzas

Le gouvernement et les autorités sanitaires rappellent qu’il ne faut pas consommer ces pizzas de la gamme Fraîch’Up de la marque Buitoni. "Chaque foyer est invité à s’assurer que son congélateur n’en contient pas, explique Santé Publique France. Il est également recommandé aux personnes détenant dans leur congélateur des pizzas surgelées ayant été séparées de leur boîte, et dont la gamme et la marque ne peuvent pas être formellement identifiées ou clairement connues, de ne pas les consommer et de les détruire."

En cas de symptômes après la consommation de ces pizzas Buitoni, il faut consulter rapidement un médecin si "dans les 10 jours, les personnes présentent de la diarrhée, des douleurs abdominales ou des vomissements" et si "dans les 15 jours les personnes présentent, des signes de grande fatigue, de pâleur, une diminution du volume des urines, qui deviennent plus foncées". S’il n’y a pas de symptômes dans les 15 jours suivant la consommation, il n’y a pas de motif d’inquiétude.

Ces derniers jours, RMC a recueilli plusieurs témoignages de parents d'enfants qui sont tombés malades après avoir mangé une pizza Buitoni. "Notre vie s’est arrêtée", confient notamment Mickaël et Leslie, le papa et la maman de la petite Bérénice, 6 ans, qui se trouve dans le coma. "Quand on est arrivés à l'hôpital à Lille, la pédiatre nous a carrément dit que son pronostic vital était engagé", a également raconte Chloé, maman de Robin (12 ans), à RMC. Les parents d'enfants victimes de ces intoxications alimentaires se recensent sur un groupe Facebook. Des familles envisagent une action en justice.

LP avec Marie Dupin, Joanna Chabas