RMC

Quarantaine en Italie, renforcement des contrôles en Allemagne: nos voisins renforcent les contrôles aux frontières contre le Covid-19

L'Italie va imposer une quarantaine aux voyageurs européens: tour d'horizon des mesures chez nos voisins

L'Italie va imposer une quarantaine aux voyageurs européens: tour d'horizon des mesures chez nos voisins - AFP

Petit à petit, nos voisins commencent à prendre leurs distances aux frontières.

Nouveau tour de vis. L'Italie va imposer une quarantaine de cinq jours aux voyageurs en provenance des pays membres de l'Union européenne, ont indiqué mardi des sources au ministère de la Santé.

Tout voyageur en provenance de l'UE devra effectuer un test avant son départ, respecter une quarantaine de cinq jours, puis effectuer un nouveau test à l'issue de cette période, une mesure déjà en vigueur pour les pays hors UE.

Cette mesure "s'applique à tous ceux qui partent et arrivent" dans la péninsule, y compris les ressortissants italiens. En revanche, la date d'entrée en vigueur de cette nouvelle restriction n'était pas connue dans l'immédiat, alors que le week-end de Pâques, qui démarre samedi et s'achève lundi, est traditionnellement très prisé par les touristes étrangers pour se rendre en Italie.

Un nouvelle qui tombe au lendemain de l'annonce du Maroc de suspendre tous ses vols au départ ou à destination de la France. D'ailleurs de nombreux pays durcissent les restrictions d'accès ou songent à le faire. A commencer donc par le Maroc, qui ferme ses liaisons aériennes avec la France dès ce soir minuit, et ce jusqu'à nouvel ordre.

>> A LIRE AUSSI - "Des billets à 800 euros... ou des trajets avec escales de 30 heures!": ces Français bloqués au Maroc, qui a suspendu ses vols

Des mesures renforcées aussi en Espagne, où la barrière pyrénéennes, n'aura jamais aussi bien porté son nom. Désormais pour franchir les frontières terrestres, il faudra présenter un test PCR de moins de 72h, une directive qui s'applique à toutes les personnes de plus de 6 ans.

"Chacun doit s'attendre à être contrôlé"

Des tests exigés également pour entrer en Allemagne, là peu importe qu'ils soient PCR ou antigénique, mais ils devront être de moins de 48h. Ce mardi midi, les autorités d'Outre-Rhin ont par ailleurs annoncé renforcer les contrôles aux frontières terrestres pour les "8 à 14 prochains jours" notamment avec la France, le Danemark et la Pologne, sans toutefois les systématiser, pour lutter contre la pandémie.

"Peu importe d'où vous arriviez, de Pologne, de France, ou du Danemark, chacun doit s'attendre à être contrôlé", a déclaré Horst Seehofer lors d'une conférence de presse, précisant que ces contrôles aléatoires se dérouleraient sur le territoire allemand, après le passage de la frontière.

D'autre pays, comme le Royaume-Uni songe à mettre la France sur liste rouge depuis plusieurs jours. Dans ce cas, fouler le sol britannique serait impossible pour les voyageurs français, seuls les ressortissants ou les résidents du Royaume-Uni pourraient en avoir le droit. 

>> A LIRE AUSSI - Vers un traité mondial pour lutter contre les potentielles futures pandémies?

Alfred Aurenche avec AFP