RMC

Sur RMC, Nicolas Dupont-Aignan dénonce le "coup d'état sanitaire" d'Emmanuel Macron après les mesures liées à la vaccination

DOCUMENT RMC - Le président de Debout La France dénonce la vaccination de masse, évoque "un coup d'état sanitaire" du président de la République et appelle les Français à se révolter.

La méthode déplaît beaucoup... mais visiblement les Français s'y plient. Après les annonces d'Emmanuel Macron liées au pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour les soignants, de nombreuses Français s'inquiètent et dénoncent encore des mesures "liberticides"... quand la vaccination bat des records d'efficacité.

Ce mercredi, c'est Nicolas Dupont-Aignan qui s'est élevé contre les nouvelles mesures. Le député de l'Essonne a assuré ne pas être opposé à la vaccination mais a dénoncé sur RMC la vaccination obligatoire, qu'imposerait le pass sanitaire.

"Je n'accepterai jamais qu'un enfant de 13 ans doive montrer un QR code pour manger une glace à la terrasse dont le fabricant dégage toute responsabilité d'un café et qui ne mourra jamais du Covid-19", a-t-il lancé.

Celui qui plaidait pour une utilisation à grande échelle de l'hydroxychloroquine malgré le peu d'études effectuées sur une éventuelle efficacité du médicament, déplore désormais le peu de visibilité à long terme sur la vaccination: "On n’a jamais vu dans l’histoire un pouvoir imposer une vaccination d’un produit en étude", déplore-t-il.

>> A LIRE AUSSI - INFORMATION RMC - A partir du 30 août, les salariés accueillant du public sans pass sanitaire risqueront une suspension

"Français, réagissez, ne vous laissez pas faire"

Le président de Debout La France dénonce la vaccination de masse et appelle les Français à se révolter: "Vacciner des millions de Français qui n’en ont pas besoin, c'est une aberration, un scandale incroyable. Je dis aux Français : réagissez, ne vous laissez pas faire".

Au même moment, on apprenait ainsi que près d'un million de Français, surtout des jeunes, ont pris rendez-vous pour se faire vacciner, comme l'annonçait le patron de Doctolib sur RMC. Le record de vaccination quotidienne a ainsi été battu avec 792.339 injections comptabilisées mardi à 18H00 alors que près de 7.000 contaminations ont été enregistrées ces dernières 24 heures, un niveau plus vu depuis le début juin.

Le député dénonce le pass sanitaire et appelle au boycott de celui-ci. "Je fais confiance aux parlementaires, nous allons nous battre au parlement. C'est une mesure fondamentalement liberticide. Il n'y a pas un pays qui accepte ça", assure Nicolas Dupont-Aignan qui dénonce un coup d'état du président de la République. 

"Emmanuel Macron a fait un coup d'état sanitaire, joue sur la peur, manipule, pour dissimuler sa propre responsabilité, il n’a rien fait sur les frontières, il ne fait rien sur les soins, il réduit les moyens hospitaliers", assure l'élu.

"La France n'a pas à imposer un vaccin"

Et Nicolas Dupont-Aignan déplore également la fin du remboursement des tests, pour obliger selon lui, les Français à se vacciner: "La France n'a pas à imposer un vaccin, et j’appelle les parents à ne pas vacciner leurs enfants. Tous les médecins disent qu'il n'y a aucun intérêt pour les enfants".

Le député craint de voir la France divisée en deux, entre les vaccinés et les non-vaccinés: "Emmanuel Macron dresse une France contre l'autre, cela ressemble à une fin de parcours (...) Je ne suis pas anti-vaccin, je dis que les personnes fragiles doivent être vaccinées s’ils le souhaitent", conclu-t-il.

>> A LIRE AUSSI - Tolérance pour les jeunes, réduction du délais d'obtention... ce qu'a annoncé le gouvernement pour le pass sanitaire

G.D.