RMC

Alsace: un TER percute un camion, au moins 5 blessés dont un grave

-

- - RMC

Un TER et un camion-benne se sont percutés à un passage à niveau dans le Bas-Rhin. Cinq blessés sont à déplorer dont un en "urgence absolue". Le conducteur du train est "choqué" a indiqué la responsable des TER Grand-Est.

Un TER a percuté jeudi matin un camion-benne à un passage à niveau à Hochfelden (Bas-Rhin), blessant au moins cinq personnes, dont une grièvement, a-t-on appris de sources concordantes. "Une collision est survenue entre un camion benne et un TER au niveau du passage à niveau de Hochfelden", à une trentaine de kilomètres au nord de Strasbourg, vers 10H45, indique dans un communiqué la préfecture du Bas-Rhin, faisant état dans un "premier bilan" de "six blessés".

Interrogés sur place, pompiers et gendarmes évoquent "cinq blessés". La personne la plus grièvement touchée, un des passagers du train, se trouve dans un état "d'urgence absolue", selon la préfecture. Evacuée par hélicoptère, elle souffre de "fractures" et a été hospitalisée à Strasbourg, selon le chef d'escadron Helmut Schmitz, qui commande la compagnie de gendarmerie de Strasbourg.

Les autres ont "plutôt été touchés" pas des débris, a-t-il ajouté. Selon l'officier, l'accident s'est produit alors que deux camions se croisaient au passage à niveau. Le camion "qui allait se faire percuter", composé de deux bennes, "a d'abord laissé passer l'autre camion", avant de s'arrêter et d'avoir au moment de repartir "un problème avec un passage de vitesse", a-t-il ajouté.

Lorsque la sirène annonçant l'arrivée d'un train a retenti et que les barrières se sont abaissées, le conducteur a été "pris de panique" et a quitté le camion qui a été percuté entre les deux bennes par le TER. Les deux parties du véhicule ont été "dégagées" de part et d'autre de la voie, le train s'arrêtant "à environ 800 mètres" du lieu d'impact, selon le chef d'escadron.

Le conducteur du TER sous le choc

Le TER "roulait à pleine vitesse", soit environ 140 km/h, a indiqué Stéphanie Dommange, directrice régionale TER Grand Est, indiquant que le passage à niveau n'était pas "dangereux". "Le premier essieu est sorti des rails, mais la rame (...) ne s'est pas couchée", a-t-elle dit. Au total, le TER, qui reliait Strasbourg à Nancy, transportait 61 personnes, dont le conducteur et trois agents.

Le conducteur n'a pas été blessé mais est "choqué émotionnellement, comme les passagers", évacués en bus, a-t-elle ajouté. Une "prise en charge psychologique" a été proposée. Sous la violence du choc, la benne arrière "a été projetée contre" une maison proche de la voie "et l'a fragilisée", a indiqué le commandant Pierre Sievert, chargé des opérations des pompiers. La maison va devoir être consolidée "dans l'urgence".

De l'autre côté de la voie, des débris ont atterri dans la cour d'un autre logement dont l'occupante, une femme de 79 ans, "n'est pas blessée mais choquée", a déclaré son beau-fils, Philippe, qui n'a pas souhaité donner son nom de famille. "Une demi-heure avant, elle était dans la cour. Heureusement que personne n'était dehors autour quand je vois toutes les pièces qui ont volé et (leur) taille", a-t-il raconté.

Une soixantaine de sapeurs pompiers et une vingtaine de gendarmes ont été déployés sur les lieux, selon la préfecture.

La rédaction avec AFP