RMC

Cafards, toilettes bouchées: la CGT-cheminots dénonce l'état de certaines rames Ouigo

La CGT-cheminots a dénoncé des rames extrêmement sales dans des Ouigos reliant Paris et Lyon. Selon le syndicat, la présence de cafards et de larves aurait été notée. La SNCF de son côté assure que la situation a été résolue.

On connaissait les problèmes de retard très souvent imputés à la SNCF, cette fois, c’est la saleté qui est dénoncée sur certains trains. Le syndicat CGT cheminot a dénoncé les états de certains train low cost Ouigo qui relient Lyon et Paris, extrêmement fréquentés en période estivale. “Depuis le début de l’été, on alerte sur la présence de cafards et de larves dans la rame 774”, a indiqué le syndicat dans une interview à Rue 89 Lyon.

De son côté, la SNCF a démenti et assure que les problèmes d’hygiène sont réglés depuis déjà plusieurs semaines.

Parmi les principaux problèmes que pointe le syndicat, les toilettes parfois bouchées et donc inutilisables, des systèmes de climatisation en panne, ou encore, donc, la présence de cafards sur certains trains.

Pour Marie-Anne Soubré, avocate, les torts sont partagés entre les usagers et l'entreprise.

“Dès qu’on va à l’étranger, on trouve que c’est propre. Alors est-ce qu'à l’étranger, ils mettent des dizaines et des dizaines de femmes de ménage partout ou est-ce que les étrangers sont plus propres que les Français? À un moment, on pourrait se poser la question. Moi, je pense qu’il y a une double responsabilité, à la fois la SNCF qui ne met pas assez de personnel et qui fait trop tourner les trains et à la fois les Français qui ne sont pas les rois de l’hygiène”, estime l’avocate Marie-Anne Soubré.

La SNCF se défend

Un avis que partage l’agriculteur Didier Giraud qui ajoute que le fait que les trains Ouigo sont low-cost, n’arrange rien.

“Je pense qu’il y a une vraie distinction entre ce qu’est le train Ouigo et ce qu’est le TGV normal. C’est un TGV low-cost donc il y a moins de services et ce n’est pas illogique qu’il y ait une différence entre les deux. Après il y a aussi effectivement des gens qui sont des porcs”, appuie-t-il.

Dans une interview à Actu Lyon, la SNCF a répondu aux faits dénoncés par la CGT cheminot. “Pour les climatisations, le taux de fiabilité est actuellement de 99 %. Quant aux WC, dans une rame Ouigo, il y en a huit, en haut et en bas donc ça laisse des solutions alternatives si certains sont fermés”, affirme le groupe.

De son côté, le syndicat assure qu’à bord de ces trains, le personnel n’est plus en mesure “d'assurer des conditions de voyage décentes et de garantir des rames saines à nos voyageurs”.

Guillaume Descours