RMC

Carburants: où reste-t-il des tensions à la pompe?

S'il n'y a plus de véritable pénurie dans les stations-service, il reste des tensions dans certaines régions.

Les vacances de la Toussaint commencent ce vendredi soir, et de nombreux Français seront sur les routes ce weekend, alors que la pénurie de carburant semble s'améliorer petit à petit. Au niveau national, environ 17% des stations-services rencontraient encore des difficultés jeudi selon les chiffres du gouvernement, contre 20.3% mercredi. Avec toujours d'importantes disparités sur le territoire : 29% en Bourgogne-Franche-Comté, 25,5% en Île-de-France ou 25% en Auvergne-Rhône-Alpes.

Dans une interview au journal Libération, la première ministre Elisabth Borne assure que "les Français peuvent partir confiants". "Ils auront beaucoup moins de difficultés pour trouver du carburant, avec la perspective d’un retour à la normale dans les jours qui viennent", promet-elle.

Si deux sites pétroliers de TotalEnergies sont toujours en grève à Gonfreville et Feyzin, pour les automobilistes, remplir son réservoir devrait donc être plus facile que ces dernières semaines.

Plus de pénurie donc, mais pas encore un retour à la normale

Mais certaines régions sont encore concernées par des tensions : en Auvergne-Rhône-Alpes, en Bourgogne-Franche-Comté ou en Île-de-France, c'est 25 à 30% des stations-services qui ont du mal à se réapprovisionner.

Pour être serein, privilégiez l'autoroute, où la situation est la plus stable. Près de 9 stations sur 10 en moyenne sont en mesure de proposer du carburant.

Viser également les stations-services des villages, où les tensions sont moins fortes que dans les grandes villes. Dans ces dernières, c'est le sans-plomb qui manque le plus, contrairement aux zones rurales, où le gazole est davantage en rupture.

Plus de pénurie donc, mais pas encore un retour à la normale. Pour éviter les frayeurs, mieux vaut anticiper. Prévoyez dès la moitié du réservoir de vous arrêter à la prochaine station-service, plutôt que d'attendre le dernier moment.

Aymeric Dantreuille (édité par J.A.)