RMC

Grève SNCF: les cheminots ont-ils vraiment eu 12% d’augmentation?

Dans "Apolline Matin" ce vendredi sur RMC et RMC Story, Emmanuel Lechypre fait le point sur les augmentations de salaire des salariés de la SNCF, alors que les contrôleurs sont en grève ce week-end.

La SNCF parle de 12% d’augmentation pour les cheminots, dont les contrôleurs, qui disent qu’ils n’ont pas vu la couleur de cet argent. Alors, qui dit vrai ? Si l’on s’en tient à la stricte lecture du salaire sur la feuille de paye, à la date d’aujourd’hui, ce sont plutôt les cheminots qui ont raison.

Les salaires ont été augmentés en moyenne en 2022 de 5,8 %, en janvier puis en juillet. C’est plus que la moyenne des salariés français. Mais en incluant les primes. Un calcul que contestent les cheminots.

Sur la base des chiffres officiels, un contrôleur gagne, primes comprises, 3.000 euros bruts par mois. Le seul salaire fixe, lui, ne s’élève qu’à 2.400 euros brut par mois, ou moins de 1.900 euros net. Un salaire inférieur au salaire médian en France. Et puis, il y a ce qui est prévu pour 2023.

Des augmentations déjà actées pour 2023

La direction de la SNCF a proposé aux cheminots une revalorisation salariale de 5,9% en moyenne l’année prochaine, à l'issue des négociations annuelles obligatoires. Plus précisément, le groupe a proposé une augmentation générale de 2% pour tous, assortie d'une "revalorisation forfaitaire" de 600 euros bruts annuels, la majoration de diverses primes (travail de nuit, dimanche, jours fériés) et le paiement de 75% de l'abonnement transport au lieu de 50% actuellement.

Donc, si on regarde l’ensemble des revenus des cheminots, on aura bien une hausse de 12% de la rémunération. Mais en incluant les primes et sur deux ans.

Et il y a les nouvelles propositions faites cette nuit par la SNCF. La prime spécifique des contrôleurs passerait de 600 à 720 euros bruts annuels, 160 emplois supplémentaires devraient être ouverts dès 2023, et une "ligne métier ASCT" (chef de bord), qui réunit tous les contrôleurs sous la même casquette, serait créée.

Emmanuel Lechypre