RMC

Grève SNCF: les usagers veulent être remboursés et réclament le "droit au transport" qui est dans la constitution

Christian Broucaret, porte-parole de la FNAUT, était l’invité de la matinale de Jean-Jacques Bourdin ce jeudi 19 avril. Pour lui, les remboursements proposés par la SNCF et les régions sont loin d’être suffisants.

Dans la bataille du rail, les usagers sont les premières victimes. Trajets quotidiens perturbés, abonnements devenus inutiles, remboursements impossibles… Depuis le début de la grève, deux jours sur cinq, leur quotidien est devenu un enfer. Las de ne pas être entendus, les usagers commencent à se mobiliser pour obtenir le remboursement de leurs abonnements.

46 353 signataires dénoncent un "service non rendu"

Une pétition a été lancée par le président de l’association d’usagers Train Life pour le remboursement des abonnements SNCF pendant la grève. Ce mercredi 18 avril, sur le site change.org, elle comptait déjà 46 353 signataires dénonçant un "service non rendu". Le droit au transport étant inscrit dans la Constitution au même titre que le droit de grève.

Jusque-là, comment se passent les remboursements? Si vous êtes voyageur occasionnel et que votre TGV ou Intercité est annulé, l’échange du billet et le remboursement gratuit est possible même s’il est écrit "non échangeable" ou "non remboursable".

Pour les abonnés TGV max, la SNCF assure qu'elle ne prélèvera pas le mois d'avril, certains usagers ont d'ailleurs été prévenus. Ça se complique au niveau des abonnements pour les trajets régionaux. 

La SNCF s'est engagée à rembourser les usagers pour qui seul un train sur 3 circule soit, le service minimum. Par exemple, aujourd'hui entre Paris Montparnasse et Mantes la Jolie un seul transilien sur 4 circulera. Le remboursement devrait donc s'appliquer. 

Mais la SNCF reste prudente et précise qu'elle n'a pas encore fixée toutes les modalités. Il faudra attendre la fin de la grève et le décompte des trains qui n'ont pas circulé pour connaitre les conditions de remboursement.

"Un remboursement de 60 à 70% du prix d’un abonnement"

Selon la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports, SNCF et régions proposent comme contrepartie aux désagréments, un allongement de l’abonnement de l'usager ou une remise de 10%. Insuffisant pour le porte-parole de la FNAUT, Christian Broucaret.

"Nous on demande quelque chose qui, je pense, est très raisonnable. Un remboursement de l’ordre de 60 à 70% du prix d’un abonnement mensuel parce que ça équivaut à peu près au nombre de jours perturbés".

D'autres initiatives, témoignant du ras-le-bol des usagers, ont été mises en place par plusieurs associations de voyageurs. Des billets de train factices, à présenter au contrôleur ont été distribués. Sans équivoque, il comporte la mention bien lisible: "Voyageur en grève!". Reste à savoir si cette rébellion vaut le coût puisque, en plus du prix du billet, vous risquez d’écoper d’une amende.

Bourdin Direct (avec C.P.)