RMC

"Je ne regrette pas d'avoir vendu ma voiture!": depuis la rentrée, le covoiturage en forte progression dans les grandes villes

CHIFFRE RMC - Alors que les prix des carburants progressent toujours à la hausse, certains ont d'ores et déjà anticipé en adoptant le covoiturage au quotidien.

Un trajet à deux ou plus... et les dépenses divisées par deux ou plus. Et si c'était déjà l'un des effets de la hausse des prix des carburants? Selon nos informations RMC, le covoiturage connait un boom depuis quelques semaines partout en France. Pour preuve, ce chiffre que l'on vous dévoile: +50% de trajets domicile-travail sont proposés sur la plateforme de covoiturage Blablacar depuis la rentrée. Une hausse des nouveaux inscrits est également enregistrée. 

Même tendance chez d'autres plateformes de covoiturage: trois fois plus d'inscriptions en septembre 2021 qu'en 2019 pour Karos et une hausse de 50% du nombre de trajets proposés par les conducteurs depuis le 4 octobre dernier pour Klaxit. 

Au quotidien, ils sont nombreux à avoir sauté le pas... quitte à vendre sa voiture. C'est ce qu'il s'est passé pour Elodie. Ce matin-là, ils sont trois ans la voiture de Nicolas. Entre Lyon et Bourgoin-Jallieu, le nombre de trajets proposés à exploser la semaine dernière. Et ce géomètre qui covoiture quotidiennement l'a remarqué. 

Assise à l'arrière, Elodie a ainsi choisi de vendre son véhicule pour covoiturer depuis la rentrée et faire des économies. Et cette ingénieure ne le regrette pas, comme elle le confie à notre micro RMC. "J'ai bien fait de vendre ma voiture et de profiter du service de covoiturage. Chaque mois, c'était 300 euros de dépenses en moyenne" sourit-elle, sur le siège arrière. 

La hausse des prix des carburants explique en partie cet engouement qui devrait perdurer pour Adrien Tahon, responsable de la plateforme Blablacar: en France, le budget dédié au carburant est en moyenne de 920 euros par an.

Gwenaël Windrestin avec XA