RMC

PV routiers: pourquoi le "record" de 2 milliards d'euros encaissés en 2017 n'est pas une si mauvaise nouvelle?

+10% en un an, un bond de 26.6% depuis 2014... L'Etat a enregistré une année record pour les PV routiers avec plus de 2 milliards encaissés. Et si ce n'était pas une si mauvaise nouvelle?

Un tout petit peu moins de deux milliards d'euros de recettes en 2017... Jamais les amendes n’ont rapporté autant d’argent dans les caisses de l’Etat! 

Selon la Cour des comptes, l’ensemble des infractions en 2017 ont généré 1,97 milliard d'euros de recettes, (+9 % par rapport à l'année dernière) dont plus de la moitié grâce aux radars automatiques (1,01 milliard d'euros). Un bond de 26.6% depuis 2014! Au total, plus de 17 millions d’avis de contravention ont été envoyés soit une hausse de 6% par rapport à 2016.

La Cour des Comptes prévoit d'ailleurs déjà un nouveau record pour 2018.

Des résultats qui peuvent plombés certains automobilistes, mais qui sont, pour la Cour de comptes, un signe de la baisse de la mortalité routière, qui a reculé après "trois années consécutives de hausse" même si le nombre des blessés hospitalisés a augmenté (+1,8 %). 

Où va l'argent?

Et c'est bon pour le budget de l'Etat. Les recettes des radars ne financent pas uniquement la sécurité routière, mais rentrent dans les caisses de l'Etat pour éponger la dette! 

438,8 millions d'euros ont ainsi été affectés au désendettement de l’État, pourtant "sans rapport avec la nature des recettes", et 45 millions d'euros sont reversés dans le budget général de l’Etat. Pour la Cour, "aucune étude d’impact ne permet […] d’évaluer la contribution effective des différents travaux cités à la politique de sécurité routière". "Illégal" s'insurgeait, jeudi, un avocat sur RMC.

Pierre Rigo et X.A