RMC

Taxis : "On a tous envie de casser du VTC… mais on se retient"

Axel Douard, président du Mouvement des Jeunes Entrepreneurs Taxis, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin, ce mercredi.

Axel Douard, président du Mouvement des Jeunes Entrepreneurs Taxis, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin, ce mercredi. - Capture RMC Découverte

A la veille d'une grève nationale des taxis, le président du Mouvement des Jeunes Entrepreneurs Taxis, Axel Douard, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce mercredi. Après les incidents de ces derniers jours contre des chauffeurs et clients Uber, il a appelé les chauffeurs de taxi au calme.

Guets-apens, voitures vandalisées, chauffeurs menacés et même client tabassé… La guerre entre taxis et VTC est montée d'un cran ces derniers jours. A la veille d'une grève nationale des taxis, qui menacent de bloquer les accès aux gares et aux aéroports, Axel Douard, président du Mouvement des Jeunes Entrepreneurs Taxis, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin, ce mercredi. "J'appelle tous les taxis de France à ne pas céder à l'envie que nous avons tous de casser du VTC", a-t-il lancé, précisant que "99,9% des taxis se retiennent et attendent un règlement pacifique des pouvoirs publics".

"Situations incontrôlables"

Mardi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a voulu rassurer les taxis en affirmant que le gouvernement allait activer ses services anti-fraude pour lutter contre UberPOP, martelant que l'application se trouvait en "situation d'illégalité absolue".

"Les pouvoirs publics nous disent, patience, patience… Sauf que toutes ces frustrations qui durent depuis plusieurs semaines mènent à des situations incontrôlables, a répliqué Axel Douard. Nous demandons à ce que les pouvoirs publics prennent conscience de la situation dans laquelle nous sommes, avec notamment des charges hallucinantes".

"248.000 euros de licence"

Le jeune chauffeur a détaillé ces charges qui pèsent sur les taxis : "J'ai payé une licence à 248.000 euros. A cela s'ajoute 28.400 euros de droits de mutations - donc l'État et la préfecture de police est totalement complice du prix de la licence -. Le lumineux coûte 2.500 euros hors taxe, l'horodateur avec le compteur 2.000 euros. Chaque facturette (pour le client) me coûte 12 centimes d'euros. J'ai fait une école de taxi à 4.500 euros avec cinq mois de formation sanctionnée par quatre examens. J'ai passé un contrat avec l'État qui m'a donné un document du ministère de l'Économie me disant que j'avais un fonds de commerce, et maintenant on permet à n'importe qui qui a envie d'arrondir les fins de mois de faire le taxi, je suis désolé mais non ! Il me reste encore 8 ans de crédit, je ne vais jamais y arriver".

"Que les chauffeurs Uber aillent à l'école de taxi"

Le président du Mouvement des Jeunes Entrepreneurs Taxis a résumé ce qui pourrait mettre fin à la guerre entre taxis et Uber: "Soit on est tous VTC et l'État nous rachète nos prêts, soit on est tous taxis et les VTC Uber et UberPOP vont à l'école de taxi et paient la formation pour avoir une carte professionnelle de taxi".

Philippe Gril avec Jean-Jacques Bourdin