RMC

Débat sur l'euthanasie: "Je ne veux pas souffrir bêtement", dit Sylvie, atteinte d'un cancer du pancréas

Une auditrice de RMC a témoigné dans les Grandes Gueules ce jeudi et explique pourquoi elle estime que l'euthanasie devrait être autorisée.

Plus du quart des députés, pour la plupart de la majorité LaREM, ont demandé mercredi de légiférer en faveur de l'euthanasie afin de "donner aux malades en fin de vie la libre disposition de leur corps", dans une tribune publiée dans Le Monde.

Sylvie, âgée de 73 ans, a témoigné ce jeudi dans les Grandes Gueules sur RMC pour expliquer pourquoi elle est favorable à une loi allant dans ce sens. Atteinte d'un cancer du pancréas, elle aimerait pouvoir choisir le moment de sa mort.

"Je suis pour l’euthanasie. Mon pronostic vital est aléatoire, on ne sait pas. Je suis sous médicaments depuis 4 ans, j’ai fait de la chimio, je ne me sens pas bien du tout. Je ne tiens à souffrir bêtement et à rester des mois dans un lit pour rien. Je veux partir quand je le souhaite."

"J’essaye de me battre mais je suis épuisée"

Sylvie explique avoir déjà "rempli un papier contre l’acharnement thérapeutique", et a complété en bas du formulaire qu'elle voudrait avoir recours à l’euthanasie si possible. Quelque chose qui n'est pas faisable en France actuellement.

"J’essaye de me battre mais je suis épuisée, épuisée par tous ces médicaments il y a des jours où je n’arrive pas à surmonter ça".

Les députés signataires de cette tribune aimeraient "sortir de l'hypocrisie" et pouvoir légiférer "dès cette année 2018".

J.A. avec les GG