RMC

"Je ne me ferai pas vacciner, si on m'oblige j'arrête!", témoigne un pompier volontaire

Les pompiers ont pu intervenir

Les pompiers ont pu intervenir - AFP

TEMOIGNAGE RMC - Nicolas estime également que les pompiers, avec gants et masques, sont assez protégés.

Va-t-on assister à des démissions en masse dans certaines professions? C'est ce que l'on peut craindre alors qu'Emmanuel Macron a annoncé la vaccination obligatoire pour les professionnels de santé. Ainsi, les soignants mais également les personnels non-soignants des hôpitaux, mais aussi les personnes intervenants dans les Ehpad et les pompiers non-vaccinés au 15 septembre "ne pourront plus travailler et ne seront plus payés", a ainsi précisé lundi soir, Olivier Véran, le ministre de la Santé.

De quoi en énerver certains comme Nicolas, pompier volontaire: "J'en ai marre depuis deux ans. C'est du foutage de gueule, ils sont là à nous manipuler. J'ai 31 ans, demain on me dit, 'les pompiers vous vous faites vacciner', j'arrête. Pourquoi ? pour un virus qui a peu de létalité. Il y a des choses bien plus graves et il n'y a pas de vaccination". 

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: "Dans mon service, 40% du personnel infirmier a donné sa démission", confie le chef de la réanimation à l'hôpital Lariboisière

81% des professionnels de santé libéraux déjà vaccinés

Pourtant, certains soignants non vaccinés ont déjà transmis le Covid-19 à des patients. Mais Nicolas estime que les pompiers, avec gants et masques, sont assez protégés.

Au 8 juillet en France, 81% des professionnels de santé libéraux avaient reçu une première dose, 75% avaient un schéma vaccinal complet et 61% du personnel travaillant en Ehpad et unités de soins de longue durée étaient primo-vaccinés, et 45% avaient reçu deux doses.

>> A LIRE AUSSI - "J'enverrai ma lettre de démission": ces soignants refusent la vaccination obligatoire

G.D.