RMC

"Trois choses m’ont scandalisé": pourquoi l'ancien ministre Philippe Douste-Blazy se désolidarise du documentaire "Hold-up", accusé de complotisme

DOCUMENT RMC - Interrogé dans le documentaire, l'ancien ministre de la Santé a depuis demandé à être retiré du film. Il était l'invité du "Grand Oral" des "Grandes Gueules" sur RMC.

C’est un documentaire devenu viral. “Hold-up”, de l’ancien journaliste Pierre Barnérias, revient sur la crise du coronavirus et expose une thèse selon laquelle, les gouvernants et les puissances mondiales comme les Gafas organisent une manipulation autour du covid-19. 

Pour étayer la thèse du documentaire, la production s’est appuyée sur le témoignage de personnalités allant de scientifiques, à des médecins en passant par l’ancien ministre Philippe Douste-Blazy. Cependant, ce dernier s’est désolidarisé du film. Invité dans le "Grand Oral" des "Grandes Gueules", il se dit inquiet quant aux conséquences que peut avoir ce documentaire. 

“Quand le film est sorti, j’ai reçu plusieurs messages me demandant qu’est ce que je fous dans ce documentaire. J’ai regardé le film, je vois aujourd’hui le résultat. Et je suis inquiet aujourd’hui parce qu’il y a sept à dix millions de personnes qui ont regardé ce film, qui l’ont regardé de bonne foi et ils l’ont cru”, indique-t-il. 

"Les grands médias complices"

Il dénonce la méthode de ce reportage qu’il décrit comme suggestif et admet que sa présence, ainsi que celle de scientifiques ou de médecins participent à rendre le documentaire crédible. 

“Le fait d’être présent fait dire que je suis d’accord avec trois choses qui m’ont scandalisé. D’abord que la pandémie serait connue et prévue depuis 3, 4, 5 ans. Que Bill Gates, patron de Microsoft, avec qui j’ai travaillé dans l’association que j’ai fondé, l’UNICEF, profiterait de la pandémie pour gagner de l’argent. Ca, j’avoue que je n’en revient toujours pas. 
Et enfin que c’est l’institut Pasteur, qui est l’un des plus grands fleurons de la science mondial, qui aurait fabriqué le virus. Ce n’est pas dit comme ça et c’est pour ça que c'est très fort, c’est que c’est insinué”, détaille l’ancien ministre. 

Il reconnaît aussi que le documentaire insinue que les grands médias font partie de cette manipulation. “Si la presse fait son travail et dit 'fake news' sur ça 'fake news' sur ça, ça ne fait que renforcer le type qui dit ‘on vous l’avez dit’. C’est pour ça que je suis ici, pour dénoncer ça”, appuie-t-il au micro des "Grandes Gueules".

Depuis sa diffusion, la vidéo a été retirée de la plateforme Vimeo, car elle "enfreint nos règles concernant la diffusion d'informations fausses, dangereuses ou trompeuses", a précisé l'entreprise. Pour Philippe Douste-Blazy, si ce genre de film fonctionne c'est parce qu'il y a un malaise dans la société. "La communication n'est pas faîte", indique-t-il.

Guillaume Descours