RMC

"Gilet jaune" sur la cathédrale, défiscalisation des dons: les réponses à vos questions sur Notre-Dame de Paris

Les journalistes de CheckNews ont reçu de nombreuses questions après l'incendie qui a ravagé Notre-Dame lundi. Voici les réponses à trois d'entre elles.

Chaque semaine, un journaliste de CheckNews démêle le vrai du faux sur l'une des actualités de la semaine dans "M comme Maïtena" sur RMC.

> Qui est cette personne en gilet jaune sur une tour qui affole les réseaux sociaux étrangers?

Sur cette vidéo filmée depuis un téléphone portable, et vue des centaines de milliers de fois sur les réseaux depuis lundi, on voit une silhouette qui porte un gilet jaune, se déplacer sur une des tours de Notre-Dame de Paris, pendant l'incendie. Et pour de nombreux internautes, cette personne, qualifiée tantôt de "gilet jaune", tantôt de musulman, serait tout simplement la personne qui a mis le feu à Notre-Dame.

La personne qui filme avec son téléphone filme une chaîne de télé espagnole qui diffusait l'incendie en direct lundi soir, comme beaucoup de télés dans le monde. Sur la vidéo, l'homme avait bien un gilet jaune, mais il n’avait, à priori, rien à voir avec le mouvement de contestation né en France en novembre dernier.

En fait, on voit un peu mieux ce même gilet jaune sur une autre vidéo, tournée cette fois par une chaîne américaine, CNBC. Et, dans cette vidéo, on voit qu'il est équipé d'un casque de pompiers, des sapeurs-pompiers de Paris donc. On a donc posé la question aux sapeurs-pompiers, qui nous ont confirmé que c'était bien un de leurs collègues, équipé d'un casque et d'un gilet jaune, qui est en fait une chasuble de fonction.

> Jusqu'où sont défiscalisés les dons des entreprises pour Notre-Dame?

La question se pose, après l'annonce de plusieurs gros groupes, comme LVHM, Total, L'Oréal, qui ont tous annoncé donner des sommes astronomiques pour participer à la reconstruction de Notre-Dame. Mercredi, en début d'après-midi, l'AFP évaluait à plus de 825 millions d'euros le montant des promesses de dons des entreprises et des particuliers depuis l’incendie.

Pour les personnes physiques, le régime fiscal prévoit une réduction de l'impôt sur le revenu à hauteur de 66%. Cela veut dire que par exemple, si tu fais un don de 1.000 euros pour Notre-Dame, tu auras le droit à une réduction de 660 euros sur ton impôt sur le revenu.

Pour les entreprises, la réduction d'impôt sur les sociétés représente 60% du montant du don, dans la limite de 0,5% du chiffre d'affaires hors taxe de l'entreprise.

Voici un exemple purement théorique: Total a prévu de donner 100 millions pour Notre-Dame. Total, en 2016, c’était 30 milliards d'euros de chiffres d'affaires en France. En donnant 100 millions d’euros pour Notre-Dame, l'entreprise pourrait voir son impôt sur les sociétés allégé de 60 millions d'euros. Soit le double de ce que Total a payé en impôt sur les sociétés en 2016. Encore une fois, c'est un exemple purement théorique.

Bernard Arnault, le PDG de LVMH, qui va donner 200 millions pour reconstruire Notre Dame, a annoncé que ce don ne sera pas défiscalisé. La veille déjà, la famille Pinault avait fait savoir qu'elle ne ferait pas valoir l'avantage fiscal auquel elle pouvait prétendre, avec son don de 100 millions d'euros.

> Il y a eu près d'un milliard d'euros de dons pour Notre-Dame, mais combien contre la pauvreté?

Cette avalanche de dons pour Notre-Dame permet de parler un peu des dons qui sont faits, chaque année, en France, de la part d'entreprises ou de particuliers. En France, en 2018, y a eu 7,5 milliards d'euros de dons, selon une étude de la fondation de France. Sur ce montant, 4,6 milliards provenaient des particuliers, et 2,9 des entreprises.

Les chiffres sont un peu incomplets, mais pour les particuliers, les dons déductibles de l'impôt sur le revenu et de l'ISF à destinations des personnes en difficulté représentaient 451 millions d'euros en 2015.

Pour les entreprises, c'est aussi incomplet, mais selon une étude datant de 2018 et qui provient d'une association chargée du développement du mécénat d'entreprise, sur les 2 milliards de dons déclarés au fisc en 2017, 28% concernent le secteur social, soit quelque 560 millions d'euros.

Du coup, si on additionne les deux, ça fait à peu près un milliard par an. Sachant donc que ce chiffre est incomplet, et donc à prendre avec des pincettes. Mais en gros, Notre-Dame a effectivement récolté en deux jours presque autant que ce qui est donné aux personnes en difficulté chaque année en France.

Robin Andraca de CheckNews