RMC

Reconstruire Notre-Dame en 5 ans: et si la clé était le recrutement d'apprentis?

Le Premier Ministre a annoncé une série de mesures pour tenir l'objectif de reconstruire la cathédrale en 5 ans. Face au gouvernement désormais, l'immense défi de la formation.

Reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris est "le chantier d'une génération" selon Edouard Philippe. 

Six responsables de la filière du bâtiment et de l'apprentissage ont ainsi rendez-vous jeudi matin au ministère du Travail, autour des ministres Muriel Pénicaud, de l'Education nationale et de la Culture. Ensemble, ils doivent établir le plan de reconstruction et étudier toutes les pistes.

Les représentants éducatifs vont demander aux ministres de classer les travaux de Notre-Dame en "chantier école". Objectif: relancer l'intérêt des jeunes vers des métiers qui manquent de main d'oeuvre, comme couvreurs, charpentiers, tailleurs de pierre, ébénistes ou doreurs. Autant de métiers indispensables à la reconstruction de la cathédrale. Mais y aura-t-il assez d'apprentis pour ce chantier pharaonique?

D'autant que les parcours de formation sont longs: près de 6 ans par exemple, pour un charpentier spécialisé dans la rénovation de monuments historiques. Les compagnons du devoir en forment un millier par an, en apprentissage.

Pour mener à bien le chantier de Notre-Dame, il faudrait en recruter dès septembre 150 de plus chaque année.