RMC

Hollande satisfait de son bilan: "ça me choque, je ne comprends pas l’ego qu’ont ces gens-là"

Après son départ de l’Elysée dimanche, François Hollande s’est rendu au siège du Parti socialiste rue de Solférino. L’occasion pour l’ancien président de la République de déclarer: "je laisse un pays dans un état bien meilleur que celui que j’ai trouvé". Une déclaration qui choque Éric, auditeur de Radio Brunet, qui travaille dans l’industrie lourde.

Quel est le bilan du quinquennat de François Hollande? Après avoir quitté l’Elysée dimanche, l'ancien président de la République s’est rendu au siège du Parti socialiste pour faire son bilan. Accueilli par le premier secrétaire du parti, Jean-Christophe Cambadélis, François Hollande a estimé avoir laissé "le pays dans un état bien meilleur que celui (qu'il a) trouvé". Une déclaration qui révolte Éric, auditeur de Radio Brunet. Pour ce découpeur d’acier dans l’industrie lourde, son salaire a changé avec l’arrivée de François Hollande. 

"Je découpe de l’acier dans l’industrie lourde pour tout ce qui est chaudronnerie et mécanique générale. Cette industrie touche les constructeurs et le nucléaire. Au niveau de mon entreprise, tout allait bien en 2012 et depuis fin 2013, tout s’est cassé la figure. Nous avons observé une chute comprise entre 25 et 30% du chiffre d’affaire. Ce n’est pas parce qu’on est devenu mauvais, mais parce qu’il y a eu une baisse des commandes et que des clients ont déposé le bilan. Il n’y a plus de travail dans l’industrie à l’heure actuelle. En 2013, vous disiez (les journalistes ndlr) qu’il y avait une baisse de 73% des investisseurs étrangers. C’est à cause de la politique de monsieur président normal".

En plus d’être en désaccord avec l’ancien chef de l’Etat, ce qui choque le plus Éric, c’est son absence de modestie. "Ce qui me choque, c’est que je ne comprends pas l’ego qu’ont ces gens-là. Comment peut-il dire qu’il laisse le pays en meilleur état? A un moment donné il serait normal et humain de dire avoir essayé sans réussir. Dire ce qu’il dit… Quelle honte! Je suis en TNS (travailleur non salarié), donc quand l’entreprise gagne de l’argent j’ai un meilleur salaire. Dès que l’entreprise boite, c’est mon salaire qui est touché en premier. Donc non, par rapport à 2012, je vis moins bien et je suis taxé de partout". 

Radio Brunet avec A. B.