RMC

Le paquet neutre n'est pas un fiasco: deux personnes sur trois n'ont pas envie d'acheter

Le paquet de cigarette neutre ne semble pas avoir révolutionné la consommation de tabac en France. Pire, la vente de paquets de cigarettes a progressé de 1,4% entre le 1er janvier et le 31 mars 2017 selon les chiffres de Logista France (groupe Imperial Tobacco). Une fausse information, pour Gérard Dubois, président d’honneur de l’alliance contre le tabac. Dans Radio Brunet, il explique que le paquet neutre porte ses fruits et que les chiffres sont interprétés par l’industrie du tabac.

Le paquet neutre a t'il vraiment révolutionné la consommation de cigarette en France? A l'occasion de la journée mondiale sans tabac, l'agence Santé Publique affirme que la proportion de fumeurs ne bouge pas par rapport à 2010. Un résultat qui reflèterait l'inefficacité de l'action publique dans sa lutte contre le tabagisme, mais qui n'incrimine pas pour autant le paquet neutre selon Gérard Dubois, président d’honneur de l’Alliance contre le tabac. 

"Ce n’est pas un fiasco et ce n’est pas un paquet neutre, c’est un paquet moche. Il est très moche et tout cela a été testé auparavant volontairement. Deux personnes sur trois le trouvent particulièrement moche et la moitié le trouvent repoussant. C’est-à-dire que les 2/3 des gens n’ont pas envie d’acheter, n’ont pas envie de commencer, sont invités à arrêter et une personne sur deux à l’impression que la cigarette est dangereuse. Même la couleur qui a été choisie est la plus repoussante que l’on ait pu trouver."

Interrogé sur les chiffres publiés par Logista France (groupe Imperial Tobacco), Gerard Dubois dénonce une désinformation. "Ces chiffres sont vrais et l’industrie du tabac les a utilisés immédiatement. Elle a juste oublié de dire que le nombre de jours de livraison n’était pas le même. Quand on regarde précisément, il y a une baisse sur le premier trimestre de 1,7% à jours de livraison égal".

L’industrie du tabac est pourrie!

"L’industrie du tabac est la source là moins fiable de toute information. C’est une industrie pourrie, qui a montré un total mépris de la loi et la vie humaine. Je me demande encore comment on peut s’appuyer sur elle pour la moindre information. Pour être un peu simple, depuis la loi Evin on a multiplié les prix par trois, divisé les ventes par deux et le cancer du poumon chez l’homme a aussi été réduit de moitié".

Radio Brunet avec A. B.