RMC

"Agenda rural": ce que prévoit le gouvernement pour les campagnes

Edouard Philippe présente vendredi dans le Nord "l'agenda rural" du gouvernement qui comprend 173 mesures, pour soutenir les petits commerces et la jeunesse, dans ces territoires parfois frappés par un sentiment d'abandon souligné par la crise des "gilets jaunes".

Matignon présente ce plan d'action comme l'équivalent du plan banlieue pour les campagnes. De nouvelles mesures concrètes à court terme et des politiques publiques redirigées vers le rural avec 4 axes principaux: la cohésion sociale, l'emploi, la santé et le numérique.

Un soutien au commerce de proximité d'abord pour revitaliser les bourgs des petites villes. Les commerçants qui veulent s'installer dans les communes de moins de 3 mille 500 habitants pourront dès 2020 bénéficier d'exonérations fiscales. Et de nouvelles Licences 4 vont être créées pour faciliter la réimplantation des restaurants et des cafés.

200 postes de médecins généralistes créés

Pour lutter contre les déserts médicaux, 200 postes de médecins généralistes salariés seront créées dans les zones rurales l'an prochain et les internes seront encouragés à faire leurs stages dans les campagnes. Sur le numérique, le gouvernement s'engage à réduire les zones blanches de téléphonie mobile dans les 5 ans et à faire déployer la 4G sur tous les pylônes d'ici la fin de l'année prochaine. Matignon affirme que c'est en s'attaquant à ces problèmes qu'on améliorera le quotidien des maires des petites communes. Alors que beaucoup d'entre eux se demandent s'ils se représenteront l'an prochain.

Pierrick Bonno