RMC

Alpinistes disparus au Népal: les chances de retrouver les trois Français s'amenuisent

Sans nouvelles d'eux pendant plusieurs jours, leur fédération a envoyé un hélicoptère samedi en mission de reconnaissance qui a repéré les traces d'une avalanche.

Trois alpinistes français sont portés disparus, probablement emportés par une avalanche dans la vallée de Khumbu, à plus de 6.000 mètres d’altitude sur la face sud du Mont Everest au Népal.

>> A LIRE AUSSI - EN VIDÉO - L'alpiniste Nirmal Purja a grimpé les 14 plus hauts sommets du monde en moins de 7 mois

Membres du GEAN, le Groupe excellence alpinisme national, Thomas, Louis et Gabriel, les trois jeunes entre 27 et 34 ans, sont orginaires de Nice, Chambéry et Briançon.

Leur dernier contact avec la fédération date du mardi 26 au soir. À bord d'un hélicoptère à 6000 mètres d'altitude, les sauveteurs ont constaté la présence d'équipement de montagne, explique Ramesh Shiwa-ko-ti, directeur des opérations de la compagnie responsable de la mission.

“Ils ont vu une avalanche et il y avait des tentes et des sacs à dos tout prêt, mais pas de signe de vie. L’hélicoptère ne pouvait pas atterrir, c’était trop dangereux”, explique-t-il.

Des alpinistes expérimentés

Les recherches devraient reprendre ce lundi matin. Mais pour Stéphane Benoit, responsable d’une deuxième équipe d’alpinistes présente sur l’Himalaya, il y a peu d'espoir de les retrouver.

“Pour nous le scénario final, il est écrit. Entre nous, on ne parle pas de disparus, mais de décédés parce qu’ils ont dégringolé toute la paroi donc après une chute pareille, pour nous l’histoire est écrite, malheureusement", assure-t-il.

La fédération assure que les trois alpinistes ont effectué tous les repérages nécessaires avant d’entamer leur expédition et que les conditions météo étaient favorables. Une ascension similaire venait de s’achever sans encombre dans la même zone.

Alexandra Sirgant avec Guillaume Descours