RMC

Ana, coach pour demandeurs d'emploi: "80% de mes clients trouvent un job en 3 mois"

Avec l'explosion du chômage, de plus en plus de demandeurs d'emplois s'offrent les services d'un coach. "80% de mes clients trouvent un emploi en moins de trois mois", assure Ana Fernandez, coach à Paris, invitée ce jeudi de Jean-Jacques Bourdin.

Pour retrouver du travail, il y a Pôle Emploi bien sûr, les petites annonces dans la presse, mais aussi les réseaux sociaux et Internet, le site Le Bon Coin en premier chef. Mais alors que le chômage est au plus haut en France, malgré une très légère baisse en juillet, de plus en plus de demandeurs d'emplois se tournent vers des coachs. Ils seraient au moins un millier, selon la principale association de coaching pour demandeurs d'emplois.

"Je suis de plus en plus sollicitée"

Jean-Jacques Bourdin a reçu ce jeudi matin une de ces coachs. Cela fait 9 ans qu'Ana Fernandez aide des chômeurs à retrouver du travail. Elle est bien sûr rémunérée pour cela mais, selon elle, ses clients n'ont pas à le regretter. "80% de mes clients trouvent un emploi en moins de trois mois", assure-t-elle.

Forcément avec la hausse continue du chômage ces derniers mois, elle est "de plus en plus sollicitée, avec des profils de chômeurs très différents: avec ou sans qualifications, et de tous milieux". Parmi ses clients, pas mal de jeunes également. "En ce moment, je vois un fort développement de demandes de parents ou de grands parents qui offrent à leurs jeunes diplômés un accompagnement, parce qu'ils voient qu'ils ont des difficultés à trouver du boulot".

"J'explique comment se vendre"

"La majorité des personnes qui viennent me voir me disent : 'J'envoie des candidatures, je postule à des postes qui correspondent à mes compétences, et je n'ai aucun retour ni aucun entretien'. Du coup, je leur explique comment ils doivent 'se vendre'. Je ne donne pas de solutions, mais je les accompagne pour retrouver de l'estime de soi", explique-t-elle.

Sa méthode ? "Savoir fouiller, dénicher le marché caché de l'emploi, savoir utiliser les réseaux sociaux qui sont une mine d'information que mes clients ne savent pas utiliser", expose Ana Fernandez. "Du travail il y en a, on peut retrouver un job, j'en suis convaincu !", insiste-t-elle. En tout cas, avec plus de trois millions et demi de personnes sans emploi en métropole, du travail il y en a pour les coachs comme elle !

Philippe Gril avec Jean-Jacques Bourdin