RMC

Arnaques au trading sur Internet: "J'ai perdu plus de la moitié de mon patrimoine"

En matière d'arnaques sur Internet, l'AMF a traité 1.700 réclamations en 2015.

En matière d'arnaques sur Internet, l'AMF a traité 1.700 réclamations en 2015. - Stephan Röhl - Flickr - CC

TÉMOIGNAGE - Quelque 4,5 milliards d'euros se sont volatilisés sur le Net en six ans, selon le procureur de la République de Paris. Les victimes viennent de tous horizons, et peuvent perdre beaucoup d'argent. C'est précisément le cas de Daniel, un retraité que RMC a rencontré à Dijon.

Vous avez sûrement déjà vu ces publicités quand vous naviguez sur Internet. Elles vous promettent de gagner de l'argent sans rien faire en jouant au trader amateur. Sauf qu'il s'agit très souvent d'arnaques. Et qu'elles sont de plus en plus nombreuses.

Les chiffres donnent le tournis. Quelque 4,5 milliards d'euros se sont volatilisés sur le Net en six ans, selon le procureur de la République de Paris. Au premier rang, les arnaques sur le Forex, le marché des changes, des spéculations simples, à la hausse ou la baisse, sur des devises.

"J'ai commencé avec 1000 euros"

Mais d'autres fraudes existent: diamants, vin ou forêts exotiques servent aussi d'appât, le tout agrémenté de fraudes bancaires et d'usurpations d'identité. La nouvelle loi Sapin II prévoit d'interdire la publicité sur Internet "envers les particuliers, portant sur des instruments financiers particulièrement difficiles à comprendre et potentiellement très risqués". 

Les victimes viennent de tous horizons, et peuvent perdre beaucoup d'argent. C'est précisément le cas de Daniel, un retraité que RMC a rencontré à Dijon. Il a toujours aimé boursicoter. En 2010, il tombe sur une publicité alléchante sur Internet. En un clic, un soi-disant broker l'appelle pour lui dire sur quoi investir.

"Il y a une société qui m'a appelé", témoigne-t-il sur RMC. "Au départ, j'ai commencé avec 1000 euros: j'ai gagné 1200 euros en une journée. J'ai remis de l'argent. Et puis à un moment, si le marché est en hausse, ils vont vous dire qu'il est à la baisse, pour vous faire perdre votre argent. Il est trop tard".

Pas de placement miracle

En cinq ans, Daniel a perdu 180.000 euros dans cinq sociétés différentes, à chaque fois persuadé qu'il allait récupérer sa mise. Par honte et culpabilité, il n'ose pas en parler à famille.

"J'ai perdu plus de la moitié de mon patrimoine", regrette Daniel. "Je ne pense qu'à ça, c'est l'argent pour mes enfants. Ça fait très mal". 

Pour Gérard Rameix, président de l'Autorité des marchés financiers (AMF), il n'y a pas de placement miracle.

"C'est impossible de gagner beaucoup d'argent sur les marchés financiers en ce moment", explique-t-il. "Ne vous laissez pas attirer par des taux d'intérêt apparemment très élevés et qui, en fait, sont illusoires et ne seront jamais versés".

L'AMF a traité 1.700 réclamations l'an dernier. Il n'y en avait que 64 en 2011.

C. P. avec Claire Andrieux