RMC

Attentats à Paris: les touristes annulent leurs séjours à Paris

-

- - AFP

Les chiffres du tourisme en France s’annonçaient record pour 2015, notamment après un très bon été. Mais la vague d’attentats de vendredi soir, à quelques semaines des fêtes de fin d’année, devrait marquer un coup d’arrêt aux bons chiffres annoncés en août dernier.

Hôtels et restaurants ouverts, salons professionnels et vols internationaux maintenus: les professionnels du tourisme d'affaires ou de loisirs affichaient lundi leur volonté de faire face aux attentats, même si certains ressentent déjà l'inquiétude et donc la désaffection de leurs clients.

Selon Didier Le Calvez, PDG du palace Le Bristol dans le centre de la capitale, et président de l'Umih Prestige, branche du syndicat hôtelier qui regroupe les établissements très haut de gamme, "c'est 50% de chiffre d'affaires en moins qui va être enregistré pour le mois de novembre pour l'hôtellerie".

"On attend d'autres annulations dans les prochains jours"

"On a déjà 15 dossiers d'annulation depuis vendredi, ça fait beaucoup. Les Américains et les Anglais ont annulé en masse", constate le directeur de deux hôtels 3 étoiles à Paris. Ce qui représente un manque à gagner de 25.000 euros. Et ce n'est pas fini: "Il va y avoir encore d'autres annulations dans les prochains jours".

Les salles de spectacle, musées et autres parcs de loisirs, tous ou presque avaient pris la décision eux aussi d'ouvrir leurs portes ce lundi. A l'exception notable de Disneyland Paris, qui a annoncé ne rouvrir que mercredi matin "par respect des trois jours de deuil national".

Les touristes venus pour la fin de semaine se sont retrouvés privés d’activités le week-end dernier à l'image de Carole et Laurent, un couple venu du Gard: "On a 4 enfants et on a voulu partir en vacances en amoureux. Malheureusement il y a eu ces événements qui nous ont mis à l'écart de tout ce qu'on voulait faire. C'est des économies de quelques mois mais il faut faire avec. On est tristes aussi".