RMC

Baisse de la pauvreté: "On voit le rôle protecteur que jouent les prestations" sociales

Cette amélioration profite aux enfants grâce à la hausse du RSA et des allocations logements. (Photo d'illustration)

Cette amélioration profite aux enfants grâce à la hausse du RSA et des allocations logements. (Photo d'illustration) - AFP

Selon une étude de l’Insee, le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté a baissé de 0,3 % en 2013. Dans le même temps, le niveau de vie des classes moyennes et des classes aisées a légèrement diminué. En conséquence, les inégalités de revenu sont en baisse, du jamais vu depuis presque vingt ans.

La pauvreté est en baisse en France. Selon une étude de l’Insee portant sur le niveau de vie des Français en 2013, le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté a baissé de 0,3 %. En 2013, 14% des Français sont sous le seuil de pauvreté, contre 14,3% en 2012. En tout, 176 000 personnes sont sorties de la pauvreté cette année-là, selon cette étude parue ce mardi, que RMC pu consulter.

"Des aides déterminantes"

Et c’est parmi les chômeurs et les jeunes que la pauvreté recule le plus: c'est l'effet emplois aidés, nous apprend l'Insee. Mais cette amélioration profite aussi aux enfants grâce à la hausse du RSA et des allocations logements. Par ricochet, ils sont moins nombreux à être affectés par la pauvreté.

"On voit, dans cette étude, le rôle protecteur que jouent les prestations du type aide au logement et le RSA, en particulier", se félicite Christophe Robert, délégué général de la fondation Abbé-Pierre, au micro de RMC. "Donc ces aides sont déterminantes pour garder la tête d’un certain nombre de ménages hors de l’eau".

Dans le même temps, le niveau de vie des classes moyennes et des classes aisées diminuent légèrement. En conséquence, les inégalités de revenu sont en baisse, du jamais vu depuis presque vingt ans.

8,6 millions de personnes sous le seuil de pauvreté

En revanche, la situation s'aggrave pour les retraités, un peu, et pour les travailleurs indépendants, beaucoup: leurs revenus ont baissé de façon inquiétante. Au total, 8,6 millions de personnes vivent encore sous le seuil de pauvreté. Et c’est là la principale information à retenir de cette étude pour Christophe Robert.

"On est sur un taux de pauvreté extrêmement élevé", souligne-t-il. "Donc on est face à une situation extrêmement tendue dans un pays qui est riche, mais qui n’arrive pas à venir en aide à nos concitoyens les plus fragiles".

Une personne vit sous le seuil de pauvreté quand son revenu équivaut à moins de 60% du revenu médian, soit 1.000 euros par mois.

C. P. avec Victor Joanin