RMC

Banderole "Hollande démission": "Une opération mûrement réfléchie"

David Van Hemelryck, ce mercredi chez Jean-Jacques Bourdin sur RMC et RMC Découverte.

David Van Hemelryck, ce mercredi chez Jean-Jacques Bourdin sur RMC et RMC Découverte. - Capture RMC Découverte.

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce mercredi, le fondateur du mouvement "Hollande démission", David van Hemelryck, s'est expliqué sur son survol du site de Notre-Dame-de-Lorette avec un avion de tourisme, en pleine cérémonie du 11 novembre.

Il "persiste et signe". David van Hemelryck était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce mercredi, au lendemain du survol du site de Notre-Dame-de-Lorette avec son avion de tourisme traînant une banderole "Hollande démission". Ce polytechnicien, fondateur du mouvement “Hollande démission”, s'est expliqué sur son geste qui a fait polémique, en pleine commémoration du 11 novembre.

Balayant les condamnations qualifiant son geste de "scandaleux" (Yves Le Maner, de la mission chargée de préparer les commémorations) et "d'imbécile" (Kader Arif, ministre délégué aux Anciens combattants), David van Hemelryck déclare sur RMC : "C'est une opération mûrement réfléchie. Je persiste et signe. Honorer la mémoire de nos anciens, c'est continuer à se battre avec courage pour la démocratie. C'était important de porter ce message pour faire honneur à nos anciens".

Pourquoi le 11 novembre ? "Ça me semble évident !"

Quand on lui demande pourquoi il a choisi le 11 novembre, il répond : "Ça me semple évident ! Est-ce que vous pensez que les Poilus ne se retournent pas dans leur tombe quand ils voient un menteur (François Hollande, NDR) venir les honorer ? L'affaire Cahuzac, l'affaire Morelle, quand Taubira brandit des mensonges devant les caméras… Est-ce que vous pensez qu'un gouvernement qui trahit la vérité est digne de représenter les Français ?".

David van Hemelryck explique agir "pour la démocratie et la liberté". Selon lui, il faut "réformer les institutions françaises en demandant le départ de François Hollande et écrire une nouvelle constitution qui soit une vraie démocratie. Une élection ne garantit pas la démocratie. Ce qui garantit la démocratie, c'est de gouverner avec le peuple". " Les Français attendent une vraie révolution pour changer le système. Quand on voit l'abstention massive et que les Français ne se sentent plus représentés, il faut changer le système", poursuit le fondateur du mouvement "Hollande démission".

VOTEZ - Banderole "Hollande démission": qu'en pensez-vous?

Philippe Gril avec Jean-Jacques Bourdin