RMC

Bruno Le Maire en campagne: "On ne peut plus continuer avec des politiques qui ne tiennent pas parole"

-

- - Jean-Baptiste Durand

Bruno Le Maire a entamé ce mardi une tournée des plages à la rencontre des Français. Et entend bien faire campagne contre son président de parti Nicolas Sarkozy.

À quelques jours d'une plus que probable déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy, le candidat déjà déclaré à la primaire de la droite Bruno Le Maire a entamé ce mardi une tournée des plages.

Pendant deux semaines, il sillonnera à nouveau la France à la rencontre des Français en vacances, avant de prononcer un discours programmatique le 17 septembre prochain. Bruno Le Maire qui n'a pas besoin de faire la course aux parrainages contrairement à d'autres candidats, était hier à Mimizan, dans les Landes, avant de poursuivre sa tournée vers le Nord et Arcachon ce mercredi.

Pendant ce temps-là, on attend d'un jour à l'autre la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy, sans réel suspense, le président du parti Les Républicains ayant largement laissé entendre sa volonté de se présenter ces dernières semaines. Bruno Le Maire fait campagne sur les plages de France, sans attendre son président de parti. Et le candidat fait plus que jamais campagne contre Nicolas Sarkozy: "Il faut des engagements. On ne peut plus continuer avec des responsables politiques qui ne tiennent pas leurs paroles".

"Sarko a eu sa chance, moi j'ai envie que ça change!"

Laurent, vendeur de glaces à Mimizan, est convaincu par le candidat: "Le problème c'est ça, des promesses, des promesses et ils ne vont jamais au bout. Moi Sarko j'en ai assez d'entendre toujours les mêmes paroles. Il a eu sa chance, moi j'ai envie que ça change!"

Même discours chez les élus. Katia Amestoye, adjointe au maire à Mimizan: "Il a bien travaillé mas je pense que maintenant il faut qu'il laisse la place aux jeunes. On ne l'attend pas, tous les gens avancent sans lui".

En tout cas, l'imminence de la candidature de Nicolas Sarkozy ne bouleverse pas vraiment Bruno Le Maire: "Chacun a son calendrier. Le mien ne bougera pas et ce n'est pas parce qu'on s'approche de l'échéance que je vais perdre mon sang-froid et changer de stratégie".

Avec ou sans Nicolas Sarkozy dans la course, il a prévu de présenter son projet présidentiel dans un mois jour pour jour.

P.B. avec Jean-Baptiste Durand