RMC

Canicule: pourquoi la SNCF déconseille-t-elle de prendre ses trains?

La SNCF conseille à ses clients de reporter ou d'annuler leurs déplacements dans les zones qui seront touchées par le pic de canicule vendredi, et remboursera ou échangera les billets TGV et Intercités sans frais jusqu'à dimanche.

La SNCF conseille à ses clients de reporter ou d'annuler leurs déplacements dans les zones qui seront les plus touchées par le pic de canicule vendredi, et remboursera ou échangera sans frais les billets TGV et Intercités pour tous les déplacements jusqu'à dimanche, y compris pour les tarifs d'habitude non-échangeables et non-remboursables. 

"Météo France annonce des températures exceptionnellement élevées sur l'ensemble du territoire et vient de publier un bulletin de vigilance rouge canicule pour plusieurs départements", les Bouches-du-Rhône, le Gard, l'Hérault et le Vaucluse, a rappelé le groupe jeudi. "En conséquence, SNCF invite ses clients, notamment les plus fragiles, à reporter ou annuler leurs déplacements prévus pour cette journée" vers ces quatre départements, a-t-il ajouté.

Plus généralement, la compagnie donne aux voyageurs qui le souhaitent la possibilité d'annuler ou de reporter leurs déplacements en TGV ou Intercités sans frais, pour tous les voyages en France, jusqu'à dimanche soir. L'échange ou le remboursement doit être fait avant le départ du train initial.

Pourquoi la SNCF déconseille-t-elle de prendre ses trains?

Officiellement par prévention, par confort pour les voyageurs, même s’il y a la climatisation dans la plupart des trains TGV et Intercités.

Il y a déjà énormément de départs prévus ce week-end beaucoup de monde dans les trains et comme nous le confiait jeudi soir un responsable de la SNCF: "On n’est jamais à l’abri d’une panne, une panne de climatisation, une panne de train, des retards".

Evidemment la SNCF espère que tout se passera au mieux et continue de distribuer massivement des bouteilles d’eau. 350.000 bouteilles d’eau par jour en moyenne cette semaine… Alors qu’en général sur une année, on en décompte 800.000 au total.

Est-ce que les risques de panne sont plus élevés en période de canicule?

En tous cas ces derniers jours déjà la SNCF avait annoncé des ralentissements sur certaines lignes car les fortes chaleurs peuvent une déformation des rails s’ils atteignent 50 degrés.

La chaleur peut aussi détendre les caténaires. Or si la caténaire se détend elle peut toucher le toit du train et créer un arc électrique. L’autre risque est celui d’un incendie. Les outils de signalisation sont sensibles à la chaleur, ce qui peut créer des problèmes.

C’est ce qui était arrivé en juillet dernier: un incendie sur un transformateur électrique avait entraîné une interruption totale du trafic à la gare Montparnasse.

Autant de mesures "de bienveillance", explique la SNCF, qui ne prévoit ni plus ni moins de retards que les autres jours de cette semaine caniculaire.

Marie Dupin (avec Caroline Petit)