RMC

Chez Bourdin le 1er octobre

Retrouvez Jean-Jacques Bourdin jusqu'à 10h dans Bourdin & Co sur RMC.

Retrouvez Jean-Jacques Bourdin jusqu'à 10h dans Bourdin & Co sur RMC. - -

Ce mardi matin, Jean Bassères, le directeur général de Pôle Emploi est revenu sur le dysfonctionnement de SFR à l'origine des bons chiffres du chômage au mois d'août. A 8h35, JJ. Bourdin recevait le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve.

Invités, témoignages, débats... retrouvez ici tous les moments forts de Bourdin & Co ce mercredi sur RMC :

9h : Merci à tous d’avoir suivi le live de Bourdin & Co ce matin, n’hésitez pas à poursuivre les débats en réagissant ci-dessous ! Rendez-vous demain dès 7h !

A 8h35, Bernard Cazeneuve, le ministre du Budget est l'invité de Jean-Jacques Bourdin. Retrouvez son interview ici !

8h20, l’heure du parti pris d’Hervé Gattegno : Pour le travail dominical, il faut sortir du bricolage

Jean Bassères, directeur général de Pôle Emploi

Une « grave défaillance » chez l'opérateur SFR a « contribué à la diminution du nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en août », qui aurait été moitié moindre sans ce bug.

Les chiffres discrédités ?

8h16 - Jean Bassères : « A nous d’expliquer que les chiffres sont bons mais que les chiffres sont bons mais qu’ils peuvent être impactés par des événements qu’on ne connaît pas lorsqu’on publie. C’est une difficulté mais nous avons été transparents ».

8h15 - Jean Bassères : « Ce sont de vrais chiffres, mais nous en étions étonnés. Nous avons pu expliquer et évaluer cette évolution. Nous sommes naturellement responsables mais il y a aussi la responsabilité de SFR. Nous avons une responsabilité partagée avec SFR. Nous n’avons pas eu une vision en temps réel du phénomène, nous nous en sommes aperçus vendredi ».

8h14 - Jean Bassères : « On est autour de 650 000 relances pour août. 170 000 ne sont pas parvenues aux demandeurs d’emploi. Mais certains demandeurs d’emploi se réactualisent d’eux-mêmes ».

8h13 - Jean Bassères : « Ce sont des processus efficaces. Cela a un coût mais si on devait arrêter ce serait humainement plus difficile ».

8h12 - Jean Bassères : « Nous rappelons chaque mois au chômeur qu’il n’oublie pas de déclarer un changement de situation. Nous le faisons en utilisant des SMS ou des messages vocaux mais aussi par courrier. Nous avons un contrat avec SFR qui est en charge d’acheminer les SMS aux demandeurs d’emploi ».

7h50, les coulisses de l’économie avec Jean-Marc Daniel : Chômage, mensonges et statistiques

Thomas Thévenoud, député PS de Saône-et-Loire

Le budget 2014 prévoit la suppression du jour de carence dans la fonction publique. Une décision qui donne satisfaction aux syndicats mais qui mécontente une partie des élus PS. Fin février, Thomas Thévenoud avait déclaré que les « efforts » demandés à la population devaient être « équitablement répartis » entre le public et le privé.

>> Supprimer le jour de carence pour les fonctionnaires ?

Sur la hausse de la TVA

7h47 – Thomas Thévenoud : « Elle sert à financer le crédit compétitivité. Cela va aider les petites boîtes. (…) Je défends ce dispositif ».

Sur la suppression du jour de carence pour les fonctionnaires

7h45 – Thomas Thévenoud : « L’idéal serait que l’on rapproche les systèmes. Un équilibre a été trouvé entre le gouvernement et les organisations syndicales. Dans le budget 2014, il y a des économies. Notre priorité c’est l’éducation, la justice ».

7h44 – Thomas Thévenoud : « Les fonctionnaires font aussi des efforts avec le gel du barème. Mais je souhaite que le fossé ne s’accentue pas et que la justice soit là ».

7h43 – Thomas Thévenoud : « Ce n’est pas nouveau, cela a été annoncé en février. On demande des efforts aux Français, je souhaite que les efforts soient équitablement répartis entre les salariés du public et du privé ».

7h25, l’heure des coulisses de la politique avec Véronique Jacquier : Fillon, un mandat « pour sauver la France », sinon rien

Nicolas Chafoulais, père biologique de Fiona et Eva

Nicolas Chafoulais, le père biologique de Fiona, morte et enterrée près de Clermont-Ferrand, a réclamé lundi la « garde exclusive » de son autre fille Eva, 3 ans, confiée aux grands-parents maternels depuis l'incarcération de Cécile Bourgeon, mère des deux fillettes. La petite Eva aurait pu être victime de violences.

« Je voulais voir ma fille » mais « ça fait un an que je n'ai aucun contact, rien du tout », a affirmé le jeune père, affirmant que Berkane Makhlouf, le nouveau concubin de son ex-femme « avait fermé les contacts » car « c'est lui qui prenait les décisions ».

Nicolas Chafoulais : « Elle m’avait dit qu’il lui avait fait mal, mais ça aurait pu être plein de choses. Je n’ai pas voulu gratter le sujet ».

Nicolas Chafoulais : « Je compte bien la récupérer. Ce serait un comble que ce soit le père qui ait un droit de visite chez la grand-mère », et pas l'inverse. « Je compte retrouver Eva, et je compte retrouver le corps de ma fille. Il ne faut pas oublier qu'elle est enterrée dans une forêt ».

Il est bientôt 7h, nous sommes ensemble jusqu'à 9h avec Jean-Jacques Bourdin sur RMC.fr

P.B. avec Jean-Jacques Bourdin