RMC

Colis piégé à Lyon: la police diffuse un appel à témoins pour retrouver un suspect en fuite

La police a diffusé une photo d'un homme qui serait âgé de 30 à 35 ans, circulant à vélo. C'est lui qui aurait déposé le colis piégé devant la boulangerie de Lyon. L'explosion a fait 13 blessés, dont une enfant.

Au moins 13 personnes ont été blessées dans l’explosion d’un colis piégé dans le centre-ville de Lyon vendredi après-midi vers 17h30. Le colis piégé avait été déposé près d’une boulangerie dans le 2e arrondissement de la ville du Rhône et contenait des boulons et des vis. 

C’est d’ailleurs ce qui a frappé Irène, qui se trouvait dans une pharmacie juste à côté de la boulangerie.

"Il y a eu une explosion absolument énorme. On s’est demandé ce que c’était, je n’avais jamais entendu une explosion de cet ordre-là. Tout de suite, il y a eu des blessés, et on les a fait rentrer dans la pharmacie. Ils ont reçu les premiers soins par le pharmacien et les employés. Ce qui m’a frappé, c’est qu’en passant devant la Brioche Dorée, dont l’étale avait sauter, j’ai pu voir beaucoup de vis au sol", explique-t-elle.

Un suspect est toujours en fuite, sur les images de vidéosurveillance, on aperçoit un homme à vélo, en train de déposer le sac peu après 17 heures. Selon une information du Parisien, l'homme aurait déclenché la charge explosive à distance avec son téléphone une à deux minutes après avoir déposé le colis. 

La section antiterroriste du parquet de Paris saisie

L’homme, apparemment seul, porterait un haut de couleur sombre, un bermuda de couleur clair, et se déplace à vélo selon l'appel à témoin que la police a lancé vendredi soir pour retrouver l'homme qui serait l'auteur de l'explosion de la rue Victor Hugo. Les caméras de vidéo-surveillance de la ville ont enregistré ses allers et retours dans cette artère très passante de l'hypercentre de Lyon. On le voit déposer un sac à l'aplomb d'une boulangerie puis quitter les lieux et enfin traverser le Rhône. Toutes les polices sont désormais à la recherche de cet homme qui serait âgé de 30 à 35 ans. 

La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie, mais hier soir la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a déclaré qu'il était "trop tôt" pour qualifier la déflagration "d'acte terroriste".

La ministre de la Justice qui a ajouté que l'enquête a été ouverte notamment du chef d'association de malfaiteurs terroriste.

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner s’est rendu sur place vendredi soir, mais n’a pas fait de déclaration. Il a cependant indiqué sur Twitter avoir donné des "consignes de vigilance à l’ensemble des préfets pour renforcer la sécurité des sites accueillant du public, des événements sportifs, culturels et cultuels".

Gwenaël Windrestin avec Guillaume Descours