RMC

Collégien pisté par un pédophile récidiviste: "On est passé à deux doigts d'un drame familial"

Le suspect a été interpellé samedi

Le suspect a été interpellé samedi - AFP

TEMOIGNAGE RMC - Un homme de 26 ans, inscrit au fichier des délinquants sexuels, a été mis en garde à vue à Nantes. Il est suspecté d'avoir suivi deux adolescents jusqu'au domicile de l'un d'entre eux. Ce lundi, la mère de l'un d'entre eux parle sur RMC d'"un homme très dangereux".

L'histoire fait froid dans le dos. Un homme, inscrit au fichier des auteurs d'infractions sexuelles sur mineurs de moins 15 ans, a suivi vendredi dernier à la pause-déjeuner deux amis, collégiens, de 11 et 13 ans, depuis leur collège, jusqu'au domicile de l'un d'eux. Les collégiens s'en sont aperçu alors qu'ils prenaient plusieurs chemins détournés pour vérifier si cet homme les suivait bien. C'était bien le cas. Ils ont donc immédiatement donné sa description aux parents.

"C'est un prédateur"

Plus tard dans l'après-midi, alors que la maison était vide, l'individu s'est introduit dans le domicile, puis la chambre d'un de des deux jeunes, a volé quelques affaires (qui ont ensuite été retrouvées dans son véhicule) et s'est emparé d'un double des clefs. Samedi matin, l'homme est revenu, ganté, a ouvert la porte du portail de la maison pour s'y introduire. Nathalie, la mère du collégien l'a vu, l'a poursuivi avec son mari et prévenu la police. Ce lundi, sur RMC, encore extrêmement bouleversée, elle raconte.

"C'est un prédateur… Il savait ce qu'il faisait… Tout est prémédité", affirme-t-elle, très inquiète. Une appréhension d'autant plus grande que, cet homme de 26 ans, interpellé samedi en fin de matinée, a été condamné en 2009 pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans. Il était fiché et interdit de s'approcher d'établissements scolaires et, au cours de sa garde à vue, a reconnu souffrir de pulsions. "C'est un récidiviste, quelqu'un de dangereux…", estime donc la mère de l'adolescent.

"Il savait ce qu'il venait faire"

"Il a suivi mon fils l'après-midi, s'est introduit chez nous, dans la chambre des enfants, rappelle-t-elle. Il savait donc ce qu'il venait faire quand il a essayé de pénétrer chez nous le samedi matin. On a compris qu'on était passé à deux doigts d'un drame familial". Si le pire a été évité, Nathalie dit désormais "attendre que la justice, le dernier maillon, prenne ses responsabilités de façon à ce que ce drame évité ne se reproduise pas".

A noter qu'en perquisitionnant son domicile, les enquêteurs ont retrouvé des vêtements et des cartables qui pourraient appartenir à d'autres enfants. Ce qui fait dire à Nathalie que cet homme "est déterminé donc si aucune décision protégeant la société n'est prise, cela se reproduira".

Maxime Ricard avec Guillaume Chièze