RMC

Comment va se dérouler l'hommage national à Arnaud Beltrame aux Invalides, mercredi

L'Elysée a annoncé que l'hommage national au lieutenant-colonel Beltrame aura lieu mercredi à 11h30 aux Invalides, en présence de sa famille et des familles des victimes de l'attaque terroriste de l'Aude. Cette cérémonie est d'ailleurs ouverte au public.

Arnaud Beltrame, 44 ans, est décédé samedi des suites de ses blessures. Vendredi, il s'était livré à un terroriste qui avait fait une prise d'otages sanglante dans un supermarché de Trèbes, près de Carcassonne, à la place d'une femme qui était prise comme bouclier humain.

Emmanuel Macron avait annoncé dès samedi qu'un hommage national serait rendu au gendarme Beltrame. Le chef de l'Etat l'a souhaité de "grande ampleur et populaire": la cérémonie aux Invalides sera ainsi ouverte au public. Les drapeaux et étendards de la gendarmerie et de l'Assemblée nationale, ont déjà été mis en berne en son honneur. 

"Besoin des Français de saluer son courage"

Avant la cérémonie, mercredi, le cortège funéraire va traverser Paris, entre le Panthéon et l'hôtel des Invalides. L'occasion pour la population qui le souhaite de rendre hommage à Arnaud Beltrame. "Il y a un besoin des Français de lui faire honneur, de saluer son courage", décrypte l'Elysée. 

Les proches de l'officier et les familles des autres victimes de l'attentat de l'Aude assisteront à la cérémonie dans la cour des Invalides. A cette occasion, Emmanuel Macron décorera de la Légion d'honneur à titre posthume le lieutenant colonel Beltrame. C'est le chef de l'Etat qui prononcera l'éloge funèbre. Un discours "sobre, simple mais qui parle aux français", indique son entourage.

"Union de toute la nation"

Le président de la République devrait mettre l'accent sur l'héroïsme d'Arnaud Beltrame. Insister sur le symbole qu'il représente et l'union de toute la nation dans la lutte contre le terrorisme. Et bien sûr, précise l'Elysée, "il aura un mot pour les autres victimes, blessées ou décédées dans ces attentats". 

Emmanuel Macron sera accompagné de son épouse. Comme le veut le protocole, les anciens présidents de la République, anciens Premiers ministres et chefs de partis ont été conviés à assister à la cérémonie. François Hollande et Nicolas Sarkozy ont d'ores et déjà répondu présents. Marine le Pen également a répondu qu'elle serait là.