RMC

Denier: quand l'Église fait appel aux stars pour récolter des dons

Arielle Dombasle fait partie des 11 vedettes à avoir prêté gratuitement son image pour aider l'Église à récolter des dons.

Arielle Dombasle fait partie des 11 vedettes à avoir prêté gratuitement son image pour aider l'Église à récolter des dons. - Dominique Faget - AFP

Pour récolter plus de dons à l'occasion de la campagne annuelle de dons pour le dernier de l'Église, l'évêque de Gap, Monseigneur Di Falco, a fait appel à des stars comme Francis Huster ou Arielle Dombasle, qui s'afficheront sur les murs de la ville. Une première pour l'Église, qu'il raconte sur RMC.

Qu'ont en commun Yves Duteil, Francis Huster, Roland Giraud, Jean-Piat, Jean-Marie Bigard, Mireille Mathieu et Arielle Dombasle ? Tous ont accepté de prêter gratuitement leur image pour aider l'église à recevoir des dons, à l'occasion de la campagne annuelle de dons pour le denier de l'église. Dès mardi, ils vont s'afficher sur une soixantaine de bus et d'abribus de Gap, dans les Hautes-Alpes. C'est l'évêché du département qui a eu cette idée, une première pour l'église qui n'a pas pour habitude d'appeler les stars à son secours.

"Qu'on sache à l'extérieur des églises que c'est la période des dons"

C'est Monseigneur Jean-Michel Di Falco, évêque de Gap et d'Embrun qui a eu cette idée. Et il n'a pas eu besoin d'insister pour les convaincre d'accepter. "C'a été très spontané, raconte-t-il sur RMC. Ils ont accepté et chacun a trouvé son slogan. Par exemple, Gérard Lenormand a dit : 'Donner, c'est enrichir son cœur'. 'Donnez avant qu'il ne soit trop tard', ça c'est Francis Huster".

Pour Monseigneur Di Falco, "ce qui est important, ce n'est pas seulement de mettre des affiches à l'intérieur des églises. Le but, c'est de faire en sorte qu'à l'extérieur même des murs de nos églises, ceux qui veulent soutenir l'Église sachent que c'est la période de la campagne. Après chacun fait ce qu'il peut en fonction de ses moyens".

240 millions récoltés pour l'Église l'an dernier

Avec la quête, l'argent récolté grâce au denier est la seule ressource de l'église, qui ne reçoit aucune subvention. Elle permet de rémunérer les prêtres, mais aussi de payer l'électricité, le chauffage mais aussi les cours de catéchisme ou les œuvres charitables. Sur 10 euros versés : 8,5 vont à la paroisse, 1,15 dans une caisse commune pour les paroisses pauvres, et 0,35 à la gestion du denier. En 2012, le denier a permis de récolter plus de 240 millions d'euros en France. La quête plus de 230 millions.