RMC

"Dupin Quotidien": comment bien choisir ses tomates?

Véritable "hit" chaque été, les Français en consomment 14 kilos par ménage chaque année.  La tomate, pourtant, n'est pas à prendre à la légère. Voici la recette gagnante.

La tomate est sans conteste le fruit star de l'été! L'Hexagone en produit plus de 600.000 tonnes chaque année et les ménages français en consomment 14 kilos par an. Mais comment bien choisir ses tomates? Est-il est encore possible de manger une tomate qui a du goût?

Pour RMC, Marie Dupin s'est penché sur ce dossier. Si on ne trouve quasiment plus que des tomates hybrides cultivées la plupart du temps hors sol, sous serre, cueillie encore verte pour arriver rouge sur les étals, elle n'ont pas de goût.

C'est d'ailleurs quasiment impossible de trouver une tomate ancienne en grande surface. Même les tomates estampillées "Cœurs de bœuf" sont en très grande majorité des produits hybrides, creux de consistance farineuse. Ce sont en réalité des tomates "hybridées" pour avoir l’aspect d’une tomate ancienne mais qui sont produites industriellement pour rester belles 15 jours, au détriment du goût. Et c'est pareil pour la Noire de Crimée, la Green Zebra… 

Quelques règles pour "bien" choisir

Première chose à savoir: la saison. L'idéal est entre juin et septembre. On n'achète pas de tomate en dehors de cette période. Si on a eu une bonne météo, on peut en trouver dès la fin du mois de mai et jusqu'à mi-octobre mais vraiment pas au-delà.

Ensuite, il faut savoir de quelles cultures sont issues les tomates. Il est préférable d'éviter les tomates hors sol ou sous serre qui sont cueillies trois semaines avant leur mise en vente. Elles sont conditionnées pour résister aux maladies et aux chocs... au détriment du goût. On peut choisir des tomates issues de petites productions et/ou de producteurs bios, cueillies au dernier moment quand les fruits sont mûrs. 

Il faut également être attentif à la zone de production qui sont la Bretagne, les Pays de la Loire, l'Aquitaine et la région PACA. Mais, tant que possible, on choisit des tomates cultivées près de chez soi: les fruits transportés depuis l'Espagne, depuis le Maroc, et même depuis le Sud de la France, sont conditionnées pour le transport. 

Peut-on se fier à l'odeur et à la couleur?

Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, ce n'est pas forcément parce qu'une tomate... sent la tomate qu'elle aura du goût. Et ce n'est pas parce qu'elle est très rouge qu'elle sera bonne. C'est pour cela qu'il faut d'abord se fier aux conditions de production.

Par ailleurs on ne met jamais ses tomates au réfrigérateur. D'origine tropicales, la tomate déteste le froid et perd toute sa saveur et sa texture à moins de 10°C. On la laisse à température ambiante, avec pédoncule bien attaché, car elle continue d’y puiser des sucs nourriciers, même après la cueillette... 

Marie Dupin (avec XA)