RMC

Echauffourées à Paris après la défaite du PSG: Gérald Darmanin dénonce la "sauvagerie de certains délinquants"

Défaite du PSG: 83 interpellations après des échauffourées entre groupes de jeunes et police

Défaite du PSG: 83 interpellations après des échauffourées entre groupes de jeunes et police - RMC

Après la rencontre, les tensions sont montées d'un cran, notamment dans le secteur des Champs-Élysées.

Les forces de l'ordre ont interpellé dans la nuit de dimanche à lundi 148 personnes "notamment pour dégradations, violences ou jets de projectiles" pendant et après la finale de la Ligue des Champions, et 108 ont été placées en garde à vue, ont annoncé lundi matin sur Twitter la Préfecture de police et Gérald Darmanin.

Des heurts ont opposé les forces de l'ordre et des groupes de jeunes autour du Parc des Princes et de l'avenue des Champs-Elysées où des voitures ont été incendiées et des vitrines de magasins cassées.

Evoquant dans un tweet "la sauvagerie de certains délinquants", le ministre de l'Intérieur a indiqué que "16 agents des force de l'ordre avaient été blessés, 12 magasins attaqués, une quinzaine de véhicules dégradés". Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait évoqué dimanche soir sur Twitter des "débordements inadmissibles" avant de remercier plus tard dans la soirée les forces de l'ordre qui ont procédé à des interpellations de "petits groupes violentes, fauteurs de troubles". 

Les échauffourées ont duré plusieurs heures. Des groupes de jeunes ont notamment jeté des bouteilles de verre ou tiré des mortiers de feu d'artifice sur les forces de l'ordre, qui ont de leur coté utilisé des gaz lacrymogène et lanceurs de balles de défense. 

Invitée de RMC, lundi matin, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a confié qu'elle "redoutait beaucoup cette soirée, néanmoins c'était un match de foot avec des supporters, souvent jeunes, passionnés". 

Il y a par ailleurs eu "404 verbalisations pour non port du masque sur secteur de port obligatoire", a ajouté la Préfecture. Un bar a notamment été évacué et fermé près des Champs-Elysées.

La rédaction de RMC (avec AFP)