RMC

Ecologie : « On a plutôt reculé », dit Batho chez Bourdin

L'ex ministre de l'Environnement Delphine Batho sera l'invitée de Jean-Jacques Bourdin vendredi à 8h35.

L'ex ministre de l'Environnement Delphine Batho sera l'invitée de Jean-Jacques Bourdin vendredi à 8h35. - -

Delphine Batho était l'invitée de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi sur RMC et BFMTV. L’ancienne ministre de l’Ecologie a réagit à la contribution climat énergie, le rôle des Verts dans le gouvernement et ce qu’elle qualifie de «tsunami fiscal».

Delphine Batho était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi. Sur RMC et BFMTV, l’ancienne ministre de l’Environnement a réagit à la contribution climat énergie, que François Hollande doit évoquer ce vendredi matin à la 2e conférence environnementale, à laquelle elle n'a pas été conviée. Elle a aussi évoqué le manque d’ambition environnementale dans le projet de loi de finances, notamment critiqué par EELV. Delphine Batho veut d'ailleurs en débattre à l'Assemblée. « Il reste mauvais, estime-t-elle, j'espère qu'il évoluera en faveur de l'écologie et la transition énergétique ».

Sur les verts au gouvernement

8h56 - Delphine Batho : « Un des problèmes de l’écologie, c’est de ne plus être pris dans un jeu de ping-pong politicien, de marchandage entre formations politiques de la majorité. Il faut s’intéresser vraiment à la politique écologique de la France et pas aux ultimatums et aux fausses crises ».

Hollande écologiste dans l’âme ?

8h55 – Delphine Batho : « Chez les socialistes de sa génération, c’est une mutation qui n’est pas complètement faite, mais il peut y venir ».

Sur son départ du gouvernement

8h51 – Delphine Batho : « Il y a des moments maintenant où je me sens moins seule que lors de certains arbitrages quand j’étais au gouvernement(…) C’est la solitude du pouvoir, ce n’est pas nouveau. (…) Je cherche à comprendre l’aboutissement de cette situation. Ce qui me tient à cœur, c’est d’être fidèle à ce que l’on a dit pendant la campagne présidentielle ».

Invitée à la conférence environnementale ?

8h51 – Delphine Batho : « Non. Peut-être parce que je ne me tais pas, parce que je ne respecte pas les règles implicites de la politique ».

Sur la taxe carbone

8h50 – Delphine Batho : « C’est un dispositif neutre qui va monter en puissance. Je pense qu’on peut l’expliquer si l’argent va à l’écologie. Je souhaite une clarification sur cette question importante sinon on va rajouter au ras-le-bol fiscal ».

Sur la fiscalité énergétique

8h48 – Delphine Batho : « On veut faire des économies d’énergie car tout un niveau de technologies le permet. Ca demande des investissements. Là où il y a un problème, c’est que ce n’est pas clair. A quoi va servir cette nouvelle taxe ? Je ne suis pas d'accord pour qu'il y ait une fiscalité écologique qui soit un nouveau prélèvement sur les ménages pour financer le crédit d'impôt-compétitivité ».

Sur le projet de loi de finances

8h46 – Delphine Batho : « Je demande qu’il soit corrigé (…). Je demande qu’on ne diminue pas les crédits sur la sûreté nucléaire ».

Sur une taxe sur le diesel

8h44 – Delphine Batho : « C’est un problème de responsabilité politique. C’est un sujet difficile sur lequel on a une responsabilité de santé publique. Le problème, ce sont les vieux moteurs diesel qu’il faudrait remplacer, comme ça on soutient le secteur automobile avec la mise en place d'une prime de conversion. Je sais que ce n’est pas populaire ».

Sur la fiscalité

8h41 – Delphine Batho : « Il y a une urgence à relancer les travaux dans le secteur du bâtiment. Il ne faut pas baisser les crédits d’impôt au développement durable. Il faut mettre le paquet sur tout ce qui peut permettre au Français de faire de la rénovation écologique (...) Il faut baisser la TVA dans le bâtiment à 5% ».

8h40 – Delphine Batho : « Sur le terrain , j’entends un ras-le-bol général. Beaucoup de gens ont été surpris en découvrant leur feuille d’impôts (..) Les effets du gel du barème sont sous-estimés, il faut corriger cela ».

8h38 – Delphine Batho : « Soit on considère que l’écologie est un ministère parmi d’autres soit on considère que c’est un levier pour résoudre un certain nombre de problèmes de la France ».

Sur le bilan écologique de François Hollande

8h35 – Delphine Batho : « Des choses ont été faites, le bilan doit être largement amélioré. On arrive maintenant au moment des décisions. Il y a des lobbies.(...) Ces derniers temps, on a plutôt reculé. Il y a eu un tournant au moment des arbitrages pour le budget ».

« Je pense qu’on a besoin d’une politique de relance économique ».

La rédaction